AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Interrogatoire de Yeldéa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Inspecteur Monika Durand
Inspecteur de Police
avatar

Nombre de messages : 30
Âge : 28 ans
Emploi : Inspecteur
Clan : Police
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Interrogatoire de Yeldéa   Mar 11 Nov - 14:57

Tous coupables ! Ils l’étaient tous ! Certains coupables du meurtre lui-même, Monika en était à présent sûr, mais coupable de complicité pour tous les autres et ça l’Inspecteur ne pardonnait pas ! Leurs silences étaient bien éloquents… Mais qu’à cela ne tienne. Ils ne voulaient pas lui donner les pistes nécessaires ? Elle les trouverait, percerait leurs petits secrets de collégiens attardés et mettrait tout ce beau monde à l’abri du soleil quelque temps. La tempérance de Monika avait ses limites, et si par dehors elle ne montrait rien, à l’intérieur elle bouillait ! La situation était pire que tout : Le meurtre n’était pas insoluble car deux suspects jouaient à cache-cache, mais bel et bien parce que un campus entier semblait monté contre la vérité ! Et cet Antonio toujours dans le coma, il pourrait pourtant être bien utile à cette enquête, oui il semblait prendre une bonne part dans toute cette affaire…

Heureusement, la balance de l’équilibre universel telle celle de la justice faisait qu’à de nombreux malheurs venaient parfois s’ajuster quelques bonne nouvelles. L’Inspecteur Monika Durand était comme à son habitude assise sur son siège face à son bureau, lisant journaux et rapports afin de faire les liens se privant de déjeuner pour ne pas faire de coupure à son intense réflexion. C’est alors que son téléphone sonna. Elle décrocha répondant d’un ton froid par son grade et son nom. « Une jeune femme vient d’arriver à l’accueil du commissariat elle dit qu’elle s’appelle Yeldéa Meliano » avança une voix bourrue. Sans attendre d’avantage Monika ordonna à ce qu’on l’amène à une salle d’interrogatoire et raccrocha préparant à toute vitesse ses dossiers. Enfin la roue tournait ! La jeune femme recherchée depuis trois jours que tout le monde connaissait sans la connaître, parmi les trois premiers suspects faisait enfin son apparition !

L’étudiante était sagement assise à la table d’interrogatoire, Monika l’observait dans la salle des vidéos où elle pouvait observer la scène, et prenait déjà quelques notes. Après plusieurs minutes d’attente pour Yeldéa la porte s’ouvrit fermement laissant paraître l’Inspecteur de Police avec son éternel air déterminé. Monika posa calmement les lourds dossiers de cette affaire devant elle, face à Yeldéa, et commença à les ouvrir. Elle sortit une première grande et fine pochette qu’elle plaça avec rigueur à droite du dossier.


« Bonjour Mademoiselle Meliano, je suis l’Inspecteur Durand chargée de cette enquête et vous êtes actuellement soupçonnée d’homicide involontaire. Autant vous dire que vous et moi avons plein de petites choses très intimes à nous raconter… Veuillez, je vous prie, me décrire l’enchaînement des évènements de la soirée du Bal de fin d’année selon votre version. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/enquete-criminelle-nemesis-scenari
Yeldéa
Grand Chevalier de Pyrhum
Grand Chevalier de Pyrhum
avatar

Nombre de messages : 406
Âge : 24 ans
Emploi : Étudiante Universitaire
Clan : Pyrhum
Date d'inscription : 23/06/2006

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Interrogatoire de Yeldéa   Mar 11 Nov - 22:57

Quelle sobriété, ces lieux étaient vraiment inhumain, Yeldéa détestait cet endroit et plus vite elle sortirait, plus vite elle pourrait allez accomplir la mission que ce cher gardien de la cité lui avait donné. Donc elle devait négocié une sortie rapide sans passer par la case prison et en recevant 20000 francs! Le soucis c'est qu'elle ne savait rien de ce qui avait été dit, même pas Rachel. Elle n'était même pas au courant de ce que sa chère bibliothécaire lui avait dit a cette coincé de policière qui rentrait dans la pièce avec cet air "attention je suis relou je vais t'faire cracher tout!". Yeldéa ne semblait pour autant pas impressionné, jusque là elle avait marché de manière absente jusqu'au commissariat, comme un robot, comme si elle savait le chemin par coeur. Pourtant elle avait failli se tromper deux fois de rues. La préposer à l'accueil n'avait pas été très chaleureuse en tout cas et à présent voilà que l'autre casse pied venait de lui annoncer ceci:

« Bonjour Mademoiselle Maliéno, je suis l’Inspecteur Durand chargée de cette enquête et vous êtes actuellement soupçonnée d’homicide involontaire. Autant vous dire que vous et moi avons plein de petites choses très intimes à nous raconter… Veuillez, je vous prie, me décrire l’enchaînement des évènements de la soirée du Bal de fin d’année selon votre version. »

Des petits secrets bah tiens! Le secret ce sera, comment me sortir de ce mauvais pas sans me faire prendre pour une folle. Primo les élémentalistes n'existaient pas! Ensuite, il n'y avait pas de coupable et en dernier le feu était de nature naturelle et accidentelle. Voilà le topo elle devait donné sa version des faits? Elle le ferait sans problème de suite, cependant elle n'aimait pas trop l'attitude de cette ... flic! qui se croyait tout permis.

"Des petits secrets, j'en doute, mais puisque je suis avec une belle étiquette de criminelle j'ai intérêt à donné ce que je sais pour ne pas récupérer le rôle de coupable. Qu'on se le dise je doute que vous trouviez un coupable parmi tous les étudiants présent à cette fête. Mais parlons plutôt de cette soirée."

Yeldéa début son récit avec son retard -plus qu'habituel à ce genre de manifestations- et son certain dégout pour ce genre de fête. Cependant, elle expliqua que sa scolarité touchait à sa fin et elle voulait gouté une dernière fois à ce parfum de folie. Elle avait fait la connaissance d'une jeune fille rousse se prénommant Rachel Nogami -elle n'omit en rien le nom, donnant la vérité en détail. Elle raconta la danse folle des deux demoiselles un petit peu imbibé.

"Et puis je ne sais pas, un réflexe peut-être, une intuition allez savoir, après avoir amené Rachel à une chaise, il faut dire qu'elle ne tient pas l'alcool la pauvre, j'ai tourné la tête, histoire de capter toute cette vivacité et j'ai soudain aperçu un ami, enfin je ne le connait pas non plus au point de le considérer un ainsi mais c'est un très bon camarade tout de même. Et il avait l'air de se disputer avec une fille que je ne connais pas, c'est une étudiante quoi. Alors je suis allé le voir, tenté de comprendre ce qui c'est passé et je ne sais pas, elle devait avoir déjà pas mal bu de champagne, par énervement elle a jeté une flute de champagne qui en se brisant l'a blessé au cou. Du coup j'ai voulu l'emmener à l'hôpital, le soucis c'est que j'ai pas de voiture et mon boulot me permet seulement de payer ma chambre et ma nourriture. Alors qu'on discutait pour savoir ce qu'on faisait la sonnerie d'alarme a retentit. On s'est précipité dehors, et je l'ai emmené dans ma chambre étudiante pour le soigner. Et vu l'heure et les émotions de la soirée, on c'est endormi."

Et puis, enfin elle termina son récit en expliquant que l'annonce du lendemain les avait terrifié et ils étaient parti l'un et l'autre dans un coup de tête et elle avait finit par revenir, s'étant raisonné.

"J'ignore pour le moment ou est Thomas par ailleurs, nous nous sommes séparés."

Bien, et à présent elle attendait l'effet que ferait sa version à madame la coincé du cul avec la tonne de balais!


(titi titi titata ta tititi tata ta titititata tititititata PWET! )

A TOIIIII

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/viewtopic.forum?t=18
Inspecteur Monika Durand
Inspecteur de Police
avatar

Nombre de messages : 30
Âge : 28 ans
Emploi : Inspecteur
Clan : Police
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Interrogatoire de Yeldéa   Mar 18 Nov - 19:42

Intérieurement l’inspecteur souriait, Yeldéa avait cette contenance, ce bagou, qu’ils avaient tous pour la plupart d’entre eux, ces universitaires se croyant plus intelligents que les autres, prenant tout le monde de haut et quintuplant cet effet en présence d’un membre de l’autorité officielle du pays. Oui ce besoin de s’auto-persuader que l’on est toujours maître de la situation, ce sentiment réconfortant que Monika avait toujours eu le don de faire disparaître tôt ou tard…

La jeune femme commença son récit qui était exactement tel que l’on pouvait s’y attendre : similaire aux autres, tout en s’animant de différences. Ces différences étaient ici ce lien décrit entre Yeldéa et Rachel, un lien que cette dernière avait tout fait pour amenuiser. Les deux jeunes femmes étaient donc bel et bien amies. Mais pourquoi diable des amies ne cherchaient-elles pas à se couvrir l’une l’autre plutôt que de feindre de ne pas se connaître pour l’une et de faire passer l’autre pour une personne inconsciente de ses actes tant elle était alcoolisée ?

Car c’est bien l’interprétation qu’en faisait l’inspecteur. Il y avait clairement une corrélation entre tous ces universitaires. De tous les établissements scolaires ou professionnels dans lesquels Monika avait été menée à travailler, elle n’avait jamais vu pareille chose, un lourd secret liait beaucoup d’entre eux… L’inspecteur nota rapidement les évènements importants de cette soirée sur un bloc-notes. Puis elle sortit de la pochette placée à droite du dossier trois photographies qu’elle exposa à Yeldéa : Allan Henrich, Antonio et Thomas.


« Pouvez vous me parler de chacun de ces trois garçons, l’un d’entre eux est décédé durant cette soirée. »

Le regard de l’inspecteur se faisait toujours plus analytique, elle observait les yeux de Yeldéa glissant sur les photographies à l’affut du moindre sourcillement significatif. Elle reprit quelques notes sur ce qu’elle observa et ce que lui dit Yeldéa avant de continuer.

« Vous dites avoir voulu sauver Thomas qui était blessé, mais vous-même… Figurez-vous que sans même que vous le sachiez tout de suite après le recensement des disparus de la soirée, des policiers ont visité votre chambre, exactement le temps qu’il vous a fallu pour arriver sans rien observer d’anormal, ils étaient déjà repartis. Heureusement je suis moi-même retourné dans votre chambre Mademoiselle pour « approfondir » le travail de mes collègues, et malheureusement pour vous, j’ai retrouvé des traces de sang sur des vêtements, dans une malle… Pourriez-vous vous expliquer à ce sujet ? »

Les yeux de l’inspecteur derrière ses écrans transparents se seraient presque plissés de sournoiserie et un sourire narquois aurait presque pu étirer les fines lèvres de l’inspecteur, mais non rien de cela, juste un froid imprenable voilant comme toujours le feu qui l’animait de dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/enquete-criminelle-nemesis-scenari
Yeldéa
Grand Chevalier de Pyrhum
Grand Chevalier de Pyrhum
avatar

Nombre de messages : 406
Âge : 24 ans
Emploi : Étudiante Universitaire
Clan : Pyrhum
Date d'inscription : 23/06/2006

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Interrogatoire de Yeldéa   Dim 14 Déc - 0:07

Les photos défilaient devant les yeux de Yeldéa, son regard s'attrista sur la mort de ce jeune garçon, elle voyait le visage de sa victime par interposition pour la première fois. Mais le trouble fut plus grand quand elle observa le visage de Thomas. Thomas.... bon sang, avait-il pu fuir, c'était-il déjà rendu à la police pour dévoiler la vérité. Non, pas toute la vérité, il n'avait pas pu dire tout... Yeldéa déglutit en observant ce visage et revassa quelques instants devant avant de finir par regarder le visage d'Antonio.

Elle le connaissait aussi, deux sur trois lui était connu, l'un deux avait souffert de sa folie version femme flambante.


"Je connais ces deux personnes. Antonio et Thomas. Je... je crois qu'il se connaisse très vaguement. J'ai du discuter une fois ou deux avec Antonio, assez pour savoir son nom et son origine du sud de la France. Sinon, je ne sais rien de rien. Thomas, comme je vous l'ai dit est un ami. Et pour le défunt, je ne le connaissais pas, même pas de visage. J'ai entendu dire qu'Antonio avait été emmené à l'hôpital. J'espère qu'il s'en tire."

Et puis elle marqua une pause, elle était sincère, mais pas coupable. Enfin pas visiblement, pourtant, tous les drames de ce soir là était arrivé après son intervention et le poids de cette pensée la rendait grave. Mais pas au commissariat, elle n'était pas sereine, mais assumait tout. Monika l'interrogea sur le fait qu'il y ai eu des traces de sang sur une malle. Yeldéa déglutit et écarquilla des yeux. La malle de son père... c'était personnel, aujourd'hui seule elle en avait connaissance.

"C'est... ce sont les effets personnels de mon père. Il est décédé, comme ma mère, et dans deux malles j'ai regroupé leurs souvenirs. C'est une partie de l'appartement que j'ai caché pour que cela n'attise pas la curiosité. Quand Thomas a été blessé, ses vêtements étaient ensanglantés, alors je lui en est donné des propres pour qu'il puisse... fuir. J'ai fuis avant lui, j'ignore si il a gardé ou non ses autres vêtements."

Yeldéa détestait l'idée qu'on est pu fouillée dans cette malle, c'était vraiment très personnel une sorte de jardin secret qu'elle cachait bien pour ne pas subir les assaillantes questions.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/viewtopic.forum?t=18
Inspecteur Monika Durand
Inspecteur de Police
avatar

Nombre de messages : 30
Âge : 28 ans
Emploi : Inspecteur
Clan : Police
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Interrogatoire de Yeldéa   Ven 26 Déc - 21:15

Les photos ne firent pas tant mouche que ça et les yeux plissés de l’Inspecteur tel un félin prédateur guettant l’erreur fatale de la proie ne réussirent qu’à capter un air particulièrement dans le regard et la voix de Yeldéa, inutile de dire qu’elle était l’une des plus coriace que Monika avait eu à interroger dans cette affaire. Capable de voiler ses sentiments, mais ça ne suffirait pas… La jeune femme connaissait donc Antonio et la relation qu’il avait avec Thomas.

« Avez-vous déjà eu vent, ou bien vu de vos yeux, quel genre de discussions pouvaient avoir Antonio et Thomas ? Plutôt houleuses ou alors amicales ? Et plus précisément durant cette soirée ? Essayez de vous souvenir s’il-vous-plaît… »

D’un geste précis et presque robotique Monika replaça une mèche rebelle de cheveux derrière son oreille d’une main et ses lunettes un peu trop bas sur son nez, bien dans sa ligne de mir. L’inspecteur notait au fur et à mesure les éléments qui s’ajoutaient, se mélangeaient, s’accordaient, ou se contredisaient.

Lorsque Yeldéa lui dit que les affaires de la male étaient celles de ses défunts parents, Monika aurait presque pu ressentir de la pitié ou de la compassion pour elle, mais ne vint s’écrire sur le bloc-notes de l’inspecteur que les mots : ‘fétichisme traumatique’, avec un court sourire de satisfaction, enfin elle trouvait une faille psychologique… C’est du moins ce qu’elle pensait.

Une dernière question s’imposait à présent, une question à laquelle Yeldéa aurait réponse très naturellement comme à propos des affaires de ses parents. Monika rangea soigneusement toutes ses notes et ses photos dans les pochettes appropriées comme pour montrer que, de toute façon, la réponse à la question qui allait suivre, elle ne considérait pas réellement sa véracité.

« Avant de vous laisser partir tout en vous prévenant que vous restez sous étroite surveillance et que vous n’avez en aucun cas le droit de quitter la ville, j’aurais une toute dernière question : Quelle est la cause du sang qui vous appartenant retrouvé dans la salle de bain ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/enquete-criminelle-nemesis-scenari
Yeldéa
Grand Chevalier de Pyrhum
Grand Chevalier de Pyrhum
avatar

Nombre de messages : 406
Âge : 24 ans
Emploi : Étudiante Universitaire
Clan : Pyrhum
Date d'inscription : 23/06/2006

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Interrogatoire de Yeldéa   Dim 4 Jan - 22:29

La relation Thomas-Antonio? Habile demande, la vérité c'est que ce qu'avait vu Yeldéa était bien loin d'être de la grande sympathie entre les jeunes hommes. Yeldéa savait que Thomas ne portait pas Antonio en son coeur et inversement. Donc pour parler de relation c'était très vite dit, il fallait le dire très très très très vite pour oublier ce qu'on venait de dire. Remarque, il vallait mieux entendre pareille sotise que d'être sourd, ça durait moins longtemps. Yeldéa prenait son temps pour répondre.

"Disons que ni l'un ni l'autre de se sautent dans les bras en ce voyant. Ils ne s'apprécient pas outre mesure que je sache, mais cela reste courtois entre eux, pas de dispute stupides ou autres. Pas à ma connaissance."

Et puis L'inspecteur griffona quelques mots sur la papier, Yeldéa n'aimait pas ça, elle écrivait crispée sur son stylo comme si il eut voulu s'échapper de sa main, apeuré par ces yeux mécaniques et ces gestes inhumain. Yeldéa fronça des sourcils, elle aurait aimé savoir ce qu'elle venait de noté alors qu'elle parlait de son père. Yeldéa avait grand hâte de ce milieu hostile qui la rendait coupable d'une horreur dont elle n'était pas responsable mais tout de même instrument malheureux. Et puis vient la question qui tue, d'où venait le sang... Ainsi elle n'avait pas pu tout effacé? Après tout, tant pis! Bon puisqu'elle disait la vérité jusque là, en omettant juste les émanations magiques et tout le bordel elle posa une main sur son col roulé et le descendit en emportant la manche gauche pour dénudé son épaule, que Monika voit la marque d'un éclat de verre qui avait mordu sa peau.

"Lorsque Thomas a été "attaqué" entre guillemets par l'alcoolique donzelle j'ai moi même reçu des éclat en subissant sa rage. Le sang est peut-être mien ou peut-être appartient-il à Thomas, puisque j'ai soigné ses blessures."

Et puis elle quitta la salle comme Monika lui autorisait. Cependant elle n'avait pas le droit de quitter la ville... elle serait probablement surveillé le temps de l'enquête. Ce qui était bien facheux mais tant pis, elle devait se consacrer à sa mission de manière urgente. Où pourrait-elle trouvé l'âme des cités? Une puissance folle, une attirance sans pareil et... LE MUSEE!


{vala la fin du topic :p je réponds demain pour le musée}

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/viewtopic.forum?t=18
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interrogatoire de Yeldéa   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interrogatoire de Yeldéa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interrogatoire d'Aruna
» Interrogatoire réussi
» Un RP avec un pro de l'interrogatoire ?
» Interrogatoire ? Ca va faire mal ?
» UN INTERROGATOIRE INATTENDU ET MEMORABLE(LADY OSCAR)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Élus :: [S]inespirac : la Ville :: Commissariat-
Sauter vers: