AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Au lendemain... [Chloé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Chloé
Conseiller d'Ordaphe
Conseiller d'Ordaphe
avatar

Nombre de messages : 232
Age : 32
Âge : 24 ans
Emploi : Responsable de la réserve et des archives du Musée
Clan : Ordaphe
Date d'inscription : 12/10/2007

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Au lendemain... [Chloé]   Lun 29 Juin - 21:13

Elle salua la manœuvre de Ray ne sachant pas trop quoi en attendre. Visiblement, le mot avait fait l’effet d’une lumière, attirant le papillon. Pourtant, alors qu’elle s’efforçait de prendre sur elle, lorsque Vaan pris la parole, Chloé perdit quelque peu pied.

Elle n’en revenait pas de l’arrogance dont faisait preuve le jeune homme. Pourquoi avait-il précisé qu’il était le Bibliothécaire comme si elle en avait quelque chose à faire !
Il était clair pour la jeune fille que le Fantôme prenait peu à peu le dessus, mais elle pensait néanmoins avoir assez de self-control pour garder son calme… enfin, avant que l’intrus de Paralda ne vienne se mêler de leur conversation.
Elle senti une haine incommensurable pour un individu qu’elle ne connaissait ni d’Eve, ni d’Adam, ce qui ne fit que l’énerver un peu plus encore. Dans un premier temps, elle garda le silence, ses lèvre serrées pour ne pas que sa parole dépasse sa pensée… et LA SIENNE de pensée, pas celle de l’Esprit du passé !

Qu’est-ce que ce Vaan pouvait bien savoir de ce qui c’était passé cette nuit là ? Rien, elle était persuadée qu’il n’avait pas pris part au combat qui s’était déroulé ce soir là. Elle le toisa d’un regard emplis de méchanceté, sans même sans rendre totalement compte, puis lui répondit enfin d’un ton hautain, qui signifiait bien tout le mépris qu’elle ressentait à l’égard de son interlocuteur… ou du moins, le mépris de l’Esprit qui l’habitait.
"Et qu’est-ce qui vous fait pensez que nous parlions de cela ? Êtes-vous à ce point indiscret et impoli au point d’avoir écouté notre conversation ?"
Chloé ne se présenta pas, jugea que cela n’était pas nécessaire. Si elle avais eu un minimum de considération envers Ray lorsque la conversation s’était engagée entre elle deux, elle n’en avait réellement aucune pour cet individu.

Chloé sentait bien qu’elle perdait contact avec la réalité et elle se doutait qu’il ne faudrait pas longtemps avant que ne se déclanche d’autres hostilités. Elle sentait la fureur en elle, un sentiment qui pourtant ne lui appartenait pas. Elle se demanda si un jour, elle serait en accord avec son Fantôme, mais cette question invitait également à se demander qui aurait eu le dessus sur l’autre ou plus pacifiquement, qui aurait réussi à convaincre l’autre. Pour l’instant, elle laissa cela de côté, elle avait d’autre chat à fouetter. Il ne fallait pas qu’elle déclanche une seconde fois la bagarre, de nouveau avec Paralda en plus ! La demoiselle était persuadée que ce geste n’aboutirait qu’à une guerre ouverte entre les deux clans et de plus, elle montrerait à Ray que c’était elle qui ne savait pas garder le control ! Ce qui était tout à fait inacceptable.

Cholé se concentra sur le fait que le jeune homme savait peut-être quelque chose sur cette fameuse soirée et qu’il était sûrement apte à fournir des renseignements… mais il allait falloir la jouer calme et diplomate, voir même démagogue !
La Conseillère d’Ordalphe fut rassurée de sentir que cela marchait et que l’Esprit s’effaçait un peu pour lui laisser le champ libre.
C’était tellement fatiguant de toujours être sur le qui-vive et de veiller à ce que l’Autre ne fasse pas de démonstration inutile de pouvoir ! Quand cela s’arrêterait-il ?

Le temps étant relatif, il s’était écoulé un intervalle bien plus que qu’elle avait cru lors de son retour partiel au calme. Elle reprit, d’un ton bien plus calme et moins virulent, sans laisser le temps à son interlocuteur de répondre.
"En quoi notre sujet de conversation vous intéresse-t-il ? Est-ce parce que vous y êtes mêlé ?"
Elle semblait presque gentille en disant cela, mais ce n’était qu’apparence, car en réalité, un combat s’était engagé, non pas entre ce soit disant Vaan et elle, mais plutôt entre son Esprit et elle.
A l’instant où elle se sentirait faiblir, elle quitterait les lieux !

Son regard quitta un moment le jeune homme pour se tourner vers Ray, la demoiselle était quelque peu passer au second plan ces dernières secondes, elle espéra que celle-ci ne s’en était pas trop aperçu. L’idée lui vint un court instant que c’était peut-être un piège, que Paralda et Iphasil s’étaient alliés, mais ce n’était pas suffisamment pertinent comme réflexion, d’ailleurs même le Fantôme du passé ne cru pas à cette hypothèse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/elementalistes-de-la-terre-f76/chl
Ray
Conseiller d'Isaphil
Conseiller d'Isaphil
avatar

Nombre de messages : 250
Âge : 19 ans
Emploi : Étudiante Universitaire
Clan : Isaphil
Date d'inscription : 25/06/2008

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Au lendemain... [Chloé]   Jeu 9 Juil - 1:50

Deux Conseillères et un Bibliothécaire. Au même endroit. Au même instant. Un phénomène qu’encore une semaine auparavant, on aurait sans doute pas cru possible. Un phénomène d’une improbabilité qui aurait pu être comique si la situation n’avait pas été aussi grave.
A l’annonce du titre de Vaan Stark, Ray sentit monter en elle une légère vague de sentiments entrelacés, un mélange de colère, de supériorité et d’adrénaline. En cet instant, et alors qu’elle aurait sans doute dû par mesure de prudence élémentaire, c’était flagrant: elle n’éprouvait aucune peur. Juste un besoin de
faire quelque chose. En une seconde, elle s’imaginait déjà ce que serait la suite des événements, qui se solderait sans doute par un combat. Si cela arrivait, elle commencerait par bondir sur la droite, mener une offensive test sur le Bibliothécaire de Paralda, et ne pas quitter des yeux Chloé pour voir si elle aurait une attitude belliqueuse à son égard. Le schéma d’un plan d’attaque se dessinait déjà dans son esprit, prêt à pallier à toutes les éventualités de riposte en faisant un usage optimal de ses dons.

Mais visiblement, aucun des trois ne semblait prêt à faire le premier pas. Ray jeta un coup d’œil à leur nouvel interlocuteur, qui attendait visiblement une réponse, puis à Chloé, et s’aperçut sans peine, au visage crispé et aux poings serrés de la jeune femme, que celle-ci était manifestement en train d’essayer de contenir son Autre. Ray ne pouvait pas l’en blâmer! Elle-même sentait des reflux d’animosité traverser son esprit comme des décharges faibles; mais fidèle à son habitude, son Autre ne se manifestait pas directement, c’est pourquoi elle pu sans peine garder le contrôle de ses nerfs. Devinant qu’un combat en cet instant présent ne mènerai à rien, elle chercha à croiser le regard de la Conseillère d’Ordaphe afin de tempérer ses états d’âmes, de l’enjoindre à se montrer diplomate; mais Chloé, le regard fixé sur le nouveau venu, ne la vit pas, et après tout peut-être était-ce mieux ainsi. Car elle aurait très bien pû agacer encore plus la jeune femme en ayant un tel comportement; en tant que rivale d’un clan ennemi, elle n’avait pas à lui dicter son attitude.
Décidée à prendre la continuité des propos de Chloé, à savoir montrer que l’intrusion de cet individu n’était pas la bienvenue, Ray se campa sur ses jambes et mit ses poings sur ses hanches.


"Est-ce que tu n’aurais pas des tendances masochistes, Bibliothécaire de Paralda?" fit Ray, sur le ton de la conversation. "Non, parce que vu ce qu'il s'est passé au bal, quand quelqu’un vient me voir en déclamant son titre haut et fort, et qu’en plus je suis en compagnie d’une ambassadrice d’Ordaphe, je me demande si il n’a pas envie de souffrir."

Pêchait-elle par excès de confiance en surestimant ainsi ses capacités? Probablement. Mais il y avait deux raisons à cela. D’une part parce que ce Bibliothécaire de Paralda était nouveau dans le métier, alors peut-être qu’un peu de bluff et d’intimidation suffirait à lui faire peur. Et d’autre part, parce qu’elle savait qu’aucun Bibliothécaire ou Conseiller raisonnable, elle compris, ne se lancerait dans un combat la nuit, aux abord d’un cimetière isolé, à l’issue incertaine d’un contre un… contre un.
Elle fit craquer ses points, l’air menaçant.


"Réponds à la dame ou je m’occupe de te refaire le portrait. Mais réfléchis bien avant de dire le moindre truc. Car si, comme tu le penses, on parlait bien de l’incident du gymnase, permets-moi de te rappeler que tu n’y joues pas un rôle très confortable."

C’était plutôt étrange, finalement. Il semblait à Ray que l’arrivée de cet homme aie ravivé de façon totalement inconsciente une sorte de solidarité envers la Conseillère d'Ordaphe. Comme si les deux jeunes femmes s'étaient retrouvées subitement face à un ennemi commun... comme si la guerre de tous contre tous, durant un moment, n'avait plus cours; ce qui était peut-être bien le cas. Des relations, peut-être même des alliances complexes étaient en train de se dessiner sur une gigantesque trame de chaos et de haine; elle ne devait pas être en reste. Réagir plutôt que contempler passivement. Aujourd’hui, la donne changeait.
Elle doutait que Chloé réagisse positivement à cela, mais savait-on jamais. Qui ne tente rien à rien n’est-ce pas? En outre, elle était curieuse de connaître les informations que détenait cet individu, sa version de l’incident, ou probablement celle que lui avaient transmise ses chefs puisque visiblement, il n’y avait pas assisté. Peut-être ces révélations lèveraient-elles le voile sur quelque chose de plus grand encore, aux conséquences énormes. Durant ces derniers mois, Ray n’avait jamais été plus favorable à la guerre qu’en cet instant. Et elle savait que dans cette paix de plus en plus fragilisée par les récents événements, il suffisait d’un rien pour la déclencher…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/le-registre-f3/ray-bluewave-t416.h
Vaan Stark
Élémentaliste de l'Air
Élémentaliste de l'Air
avatar

Nombre de messages : 132
Âge : 19 ans
Emploi : Etudiant en météorologie
Clan : Paralda
Date d'inscription : 10/04/2009

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Au lendemain... [Chloé]   Dim 26 Juil - 21:46

[HRP: Désoler pour le retard de 17 jours, j'avais déjà fait un post et poster mais apparemment ma connection internet à planter en même temps et rien n'a été posté et j'ai pas eu le courage de tout recommencer sur l'instant. Et je m'excuse également si il y a quelques incohérence sur les évènements du gymnase. J'ai lu en gros ce qui a été fait et je me suis pas attardé sur les détails donc si il y a un problème n'hésitez pas à me le signaler.]

Une sensation inconnue afflua dans l'esprit de Vaan. Il ne l'avait jamais expérimenté auparavant mais l'avait vu à l'œuvre maintes fois chez les autres. La colère. Mais cela n'était pas dû, comme on aurait pu le penser, à l'accueil loin d'être chaleureux des deux jeunes femmes. Il s'était préparé depuis le début à cela et, comme il l'avait fait toute sa vie, avait laissé passer leurs propos sans rien dire ni ressentir. L'opinion que ces deux jeunes femmes avaient de lui n'importait que très peu à Vaan. Non, il était en colère car ces deux élémentalistes pensaient clairement, et cela se voyait non seulement par leurs gestes mais par leurs paroles également, que Paralda était responsable de tout ce qui s'était passé au gymnase ou du moins à l'origine de tout l'incident.

*Alors, non seulement Thomas a frôlé la mort mais toute la faute est rejetée sur nous ?*

La colère monta donc à l'intérieur de Vaan et étant une chose nouvelle pour lui il ne savait pas comment la contrôler. Sa concentration diminua et, sentant cette défaillance dans les défenses du jeune homme, l'esprit du passé redoubla d'effort pour échapper à son contrôle. L'esprit et Vaan avait un gros point commun : Leur instinct de survie. Mais autant Vaan savait la contrôler et la canaliser autant l'esprit, rendu fou par des siècles d'emprisonnement sans avoir la chance de s'exprimer, laissait cet instinct le dominer. La parole lui ayant été rendu l'esprit ne disait plus qu'une seule chose maintenant : * Je survivrais. Quoi qu'il arrive et quel que soit le prix à payer. *
Ces mots résonnaient dans la tête de Vaan et menaçait de briser le peu de contrôle qu'il possédait encore sur son corps.
Le vent, qui s'était calmé depuis un moment, se leva et balaya le cimetière, sa puissance augmentant peu à peu. Puis quelque chose de plus puissant que cet instinct de survie quasi animal submergea ce dernier : le propre instinct de Vaan qui lui disait que continuer ainsi ne mènerait qu'à un combat contre ces deux élémentalistes. Vaan reprit entièrement le contrôle et enferma l'esprit dans un recoin sombre de sa tête où il n'en avait quasiment plus conscience.

Le vent se calma un peu, mais continua de souffler tel un aigle attendant patiemment que sa proie sorte de sa cachette pour l'attaquer avec une puissance redoublée. Pendant les quelques secondes qui s'étaient écoulées entre les menaces proféré à son encontre et ce bref moment où l'esprit avait faillit gagner le contrôle de son corps le visage de Vaan avait reflété tous ses sentiments qu'il cachait d'habitude sous un masque de parfaite neutralité lorsqu'il s'adressait à des étrangers. Il espérait que cela ne s'était pas vu, il n'aimait pas montrer des signes de faiblesse à de parfaits inconnue alors encore moins à de potentiels ennemis.
C'est d'un ton froid que Vaan s'exprima, loin du ton relativement neutre qu'il avait prit en débutant la conversation. Il ne voulait pas engager le combat, mais il ne pouvait pas non plus laisser ces accusations à l'encontre de Paralda rester sans réponses. Avec le temps son attitude neutre envers cette guerre des clans avait changé et il considérait son clan comme sa famille maintenant et pour Vaan, qui avait perdu la sienne, elle avait beaucoup d'importance.


« Je n'y joue pas un rôle très confortable ? Vous avez raison. Après tout c'est bien le grand chevalier de Paralda qu'on a tenté de tuer lors du bal. Ou peut-être ce fait vous était-il inconnue. A l'avenir essayer d'éviter de porter des jugements hâtifs, certaines personnes pourraient mal le prendre. »

Cette dernière réplique ne ressemblait pas du tout à Vaan. Peut être était-elle dû à la colère ou à un résidu du contrôle qu'avait exercé l'esprit sur lui quelques secondes plus tôt. Ou encore le caractère d'Aaron qui déteignait sur lui, car sans aucun doute si ce dernier avait été présent il ne se serait pas privé de cette remarquer et en aurait même rajouté, avant de se rendre compte quelques instants plus tard qu'il n'aurait peut-être pas dû dire ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/le-registre-f3/vaan-stark-t487.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au lendemain... [Chloé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au lendemain... [Chloé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Mes animaux [Chlo]
» Margaux et Chloé
» Nouvelles de Chloé des Lys
» Une nouvelle pilule du lendemain prochainement en Europe
» Bavoir pour la petite Chloé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Élus :: [S]inespirac : la Ville :: Cimetière Sainte-Hélène :: Tombes-
Sauter vers: