AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Interrogatoire de Dyane Nebbia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Inspecteur Monika Durand
Inspecteur de Police
avatar

Nombre de messages : 30
Âge : 28 ans
Emploi : Inspecteur
Clan : Police
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Interrogatoire de Dyane Nebbia   Ven 8 Aoû - 17:49

Elle avait déjà interrogé quelques personnes, mais il lui en restait encore beaucoup à voir avant de pouvoir se faire une réelle idée de ce qui s’était passé ce soir là. Bien que ces interrogatoires soient quelque peu fastidieux, l’inspectrice ne semblait ni fatiguée, ni lassée de voir des étudiants et autres. En fait elle ne paraissait pas grand-chose et certains auraient sûrement donner cher pour savoir ce qu’elle pensait alors qu’elle relisait quelques dépositions, avant de passer en revu le dossier du prochain "témoin".

D’un coup d’œil discret, elle regarda sa montre, onze heure et quart, parfait, elle avait encore le temps, la prochaine convocation était pour la demie. Elle parcouru le dossier de mademoiselle Nebbia, Dyane de son prénom, étudiante en art de son état. Franchement rien d’extraordinaire, si ce n’est peut-être que la jeune fille faisait parti de triplés. Cela laissa miss Durand indifférente, de toute façon, elle serait seule dans la salle d’interrogatoire !
Au bout de quelques minutes, elle referma le dossier et se leva en le prenant pour se diriger vers ce qui allait être le lieux de l’entretien avec Dyane Nebbia. Elle avait à peine fait deux pas, que le téléphone sonna à son bureau, une voix l’informa que mademoiselle Nebbia venait tout juste de partir de l’université et qu’elle serait en retard. Voilà déjà un mauvais point pour l’étudiante ! Mais au vu de son dossier scolaire, on pouvait s’y attendre, visiblement, la jeune femme était coutumière du fait. Il faudrait bien que miss Durand prenne son mal en patience, elle se rassit et se mit à regarder son emploi du temps. Elle aurait aimer que la chance la fasse interroger un témoin qui aurait été au plus près des faits, mais elle savait très bien que c’était la panique lorsqu’une alarme incendie se déclanchait et que peu de personne se souvenait des faits précis. De toute façon, l’inspecteur Monika Durand était tenace et qu’importe le nombre de déposition qu’elle devrait entendre, elle trouverait le fin mot de cette histoire.

Cette fois, c’était l’heure, elle se leva, et alla jusqu’à la salle d’interrogatoire. Elle aurait pu demander à être prévenu de l’arriver de Dyane mais elle voulait se trouver sur les lieux avant la jeune fille, pour bien lui faire sentir que c’était impardonnable d’être en retard, quoique elle avait tout de même eu la politesse de prévenir.

Lorsque mademoiselle Nebbia passa la porte, un regard froid se posa sur elle.

"Bonjour, mademoiselle. Je suis l’inspecteur Monika Durand. Asseyez-vous, s’il vous plait." Un salut neutre accompagné d’un geste de la main pour lui montrer la chaise vide en face d’elle. Voilà l’accueil que fit miss Durand à l’étudiante, ne laissant rien transparaître de ce qu’elle pensait, comme à son habitude.

Un regard discret à sa montre, pendant que Dyane s’installait, lui permit de voir qu’il était presque midi. Il était plus que temps de savoir ce que cette jeune femme savait sur la soirée, naturellement, tout était important pour savoir comment on en était venu à l’incendie, mais ce qui intéressait surtout l’enquêtrice c’était de savoir qui avait allumer le feu ! Bien sûr elle restait lucide et c’était peu probable que la demoiselle sache quelque chose qui valait la peine qu’on s’y attarde.

Elle jaugea l’étudiante au travers de ses lunettes, elle la trouva quelque peu nerveuse. Pourtant son air ne se fit moins stricte et son ton ne s’adoucit pas, elle n’était pas là pour mettre la jeune femme à l’aise.


"Très bien, commençons. S’il vous plait, mademoiselle Nebbia, décrivez-moi le bal des étudiants." Voilà, les choses sérieuses allaient pouvoir commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/enquete-criminelle-nemesis-scenari
Dyane Nebbia
Élémentaliste de l'Eau
Élémentaliste de l'Eau
avatar

Nombre de messages : 120
Age : 27
Âge : 18 ans
Emploi : Étudiante en Art
Clan : Isaphil
Date d'inscription : 22/06/2008

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Interrogatoire de Dyane Nebbia   Ven 8 Aoû - 18:51

Elle était toujours en retard de toute façon. Bien sur, ce n'était pas de sa faute: elle avait toujours un emploi du temps de fou. Mais qui s'en doutait? David et Deliah, et c'était tout. quentin? Elle ne lui parlait pas trop de cet aspect de sa vie. Courir partout, tout le temps, il avait bien le temps d'apprendre. Quant aux autre... Sincèrement, qui s'intéressait à ce qu'elle faisait de sa vie? Pas grand monde.

Ce fut donc en trépignant rageusement qu'elle attendit qu'on daigne lui répondre lorsqu'elle téléphona au comissariat, tout en courant vers sa station de tramway. Elle sortait tout juste d'un cour de sculpture, allongé par une conversation avec sa professeure -ça survenait toujours au mauvais moment!- et n'avais pas eu le temps de se changer. Par conséquent, elle portait toujours sa tenue de travail: une salopette de jean bleu tâchée d'argile et de peinture, trouée au genou qui plus était, accompagnée par un marcel blanc non moins tâché et une paire de baskets ayant connu des jours meilleurs. Ses cheveux relevés en un chignon négligé qu'elle avait fixé d'un pinceau lui tombaient sur les yeux tandis qu'elle scrutait l'avancée de son véhicule.

Enfin, et après un temps d'attente interminable, elle atteignit le comissariat. Juste comme elle détachait ses cheveux -ça valait mieux que le piteux chignon qu'elle arborait jusque là- son téléphone sonna, et elle le décrocha en pestant intérieurement. C'était David qui lui signalait un problème avec l'assistante sociale.
Encore.

"D'accord, je l'appelle dans l'aprèm'. 'Vid, j'ai pas le temps là. A ce soir. Bye."


De toute manière, la femme qui suivait leur cas n'avais jamais eu confiance en l'air renfrogné de David, et elle ne supportait plus Deliah depuis que celle-ci avait faillit lui mettre son poing dans la figure.
La jeune femme atteignit la salle d'interrogatoire et lissa nerveusement sa salopette. Pourquoi fallait-il toujours qu'elle n'aie pas le temps de se changer justement quand il était
impératif qu'elle soit présentable? Elle devait être maudite.

Néanmoins, Dyane respira calmement et s'obligea à ne pas bégayer lorsqu'elle s'adressa à la femme qui se tenait déjà près de la table.


"Je suis sincèrement désolée de mon retard."


Elle s'en tint là, autant parce qu'elle ne voulait pas s'étendre sur sa situation personnelle -elle détestait avoir l'air de se plaindre- que parce que l'air neutre de l'inspectrice de Police l'intimidait. Et aussi parce que quelque chose lui disait qu'elle n'aurait, de toute façon, pas eu le temps de finir sa phrase.

'Bonjour, mademoiselle. Je suis l’inspecteur Monika Durand. Asseyez-vous, s’il vous plait.'


La femme regarda sa montre, et Dyane mordit sa lèvre inférieure. Visiblement, elle avait fait une mauvaise première impression...

'Très bien, commençons. S’il vous plait, mademoiselle Nebbia, décrivez-moi le bal des étudiants.'


C'était pour cela qu'on l'avait convoquée, Dyane le savait, mais elle ne put s'empêcher d'être surprise par la question. elle repensa au garçon qu'on avait retrouvé mort, et se demanda comment elle aurait réagit s'il s'était agit de David, ou Deliah. Elle aurait sans doute été incapable de quoi que ce soit, même de peindre, bien que cette activitée l'ai toujours aidée.

Elle réfléchit ensuite longuement à sa soirée. Elle n'en était pas certaine, mais il lui semblait avoir entr'apperçut quelques visages, rien de bien précis. Et puis cette sensation bizarre, qui revenait de plus en plus souvent à présent... Mentalement, elle haussa les épaules, puis se tourna vers Miss Durand. Elle était bien décidée à coopérer autant qu'elle le pouvait, et ce malgré la nervosité qui lui nouait l'estomac.


"Je suis arrivée en retard à la soirée, j'avais eu un contretemps..."


L'inspecteur allait penser qu'elle en avait souvent, et elle aurait parfaitement raison. Ce soir là, c'était son travail qui l'avait retenue plus longuement que prévu, mais comme Deliah et David étaient arrivés avec elle...

"J'ai laissé mon frère et ma soeur à l'entrée, puis je suis allée jusqu'au buffet, ou j'ai croisé une fille, une certaine Sophia..."


Dyane fronça les sourcils et se pinça l'arrête du nez pour se concentrer, délogeant de ce fait quelques granules d'argiles.

"Mars, ou Marsh, quelque chose comme ça. Je crois que c'est Marsh. Ensuite nous nous sommes assises pour discuter, et tout se passait très bien, jusqu'à ce que le sol se mette à trembler. Ce qui est bizarre, c'est que ça a commencé avant que tout explose..."


La dernière phrase, prononcée pour elle même plus que pour l'inspecteur, laissa Dyane songeuse. La vibration qu'elle avait senti ce soir là était-elle réellement due à un phénomène naturel? Ou bien était-ce l'oeuvre d'un Elémentaliste?

Cette question là, elle ne pouvait évidement pas la poser et, sans s'en rendre compte, Dyane sombra dans le silence.

_________________

Bases du Kit by mjranum-stock&angelcurioso
Modifs by me^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/dyane-nebbia-fiche-complete-t409.h
Inspecteur Monika Durand
Inspecteur de Police
avatar

Nombre de messages : 30
Âge : 28 ans
Emploi : Inspecteur
Clan : Police
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Interrogatoire de Dyane Nebbia   Lun 11 Aoû - 18:28

Lorsque la jeune femme débuta le récit de sa soirée, l’inspectrice Durand commença à prendre des notes. Elle ne recopiait pas ce que disait l’étudiante, de toute façon c’était enregistré, comme l’attestait la caméra dans un coin de la pièce et le micro posé sur la table. Ses notes étaient plutôt des points de détails qu’elle voulait que la demoiselle éclaircisse le moment venu. Mais pour l’instant, elle voulait déjà entendre le déroulement de la soirée de Dyane d’un seul tenant. Ce qui n’était visiblement pas gagné puisqu’au bout de deux phrases à peine, mademoiselle Nebbia s’arrêtait déjà, sans aucunes raisons apparentes.

La jeune femme semblait réfléchir mais à quoi, au tremblement avant l’incendie ? C’était un des points que l’inspectrice avait noté pour éclaircissement, ça et des précisions sur Sophia March (ou quelque fût son nom). Miss Durand changea légèrement de posture, cet imperceptible mouvement eut pour effet de faire en sorte que l’atmosphère dans cette pièce soit un peu moins tendue. Pourtant rien ne changea ni dans son allure ni dans son comportement, elle semblait toujours aussi impressionnante. Dyane allait-elle sentir que quelque chose venait de changer ou était-elle trop nerveuse pour cela ? Cela avait peu d’importance pour Monika Durand qui ne voulait qu’une chose : résoudre cette affaire.

Le silence commença à devenir pesant et l’enquêtrice ne savait que trop bien que de temps à autre il fallait remettre les témoins sur le droit chemin, surtout quand ils commençaient à parler d’autre chose ou même lorsqu’ils commençaient à trop réfléchir comme c’était le cas en moment. Sans s’en rendre compte, Dyane avait raconté trop vite.
"Mademoiselle, où vous êtes vous assise pour discuter ?" Toujours un ton poli mais froid, une question formelle, mais très utile. L’enquêtrice en avait besoin pour reconstituer les faits et gestes de tout le monde, et au vu de toutes les personnes présentes ce soir là, ce travail allait être difficile… non, pas difficile, laborieux !

Une fois la question géographique réglée, elle demanda à la jeune femme de poursuivre son récit sur ce qu’elle avait fait après la discussion avec Sophia. Pour l’instant, elle ne voulait que les grande lignes, elle aurait tout le temps de rentrer dans les détails pendant la seconde partie de la déposition de l’étudiante.

Elle remit en place ses lunettes qui lui donnaient un air tellement stricte. Et recommença à griffonner quelques mots lorsque Dyane reprit la parole.

L'étudiante avec qui Dyane avait discuté, n’avait pas encore été interrogée, alors pour l’instant elle n’avait d’autre choix que de croire ce qu’on lui disait, elle verrait bien en temps voulu si les dires de mademoiselle Nebbia se confirmaient.

En attendant, en manipulant le dossier sur le dessus de la pile, elle fit malencontreusement glissée des photos , c’était celles de Thomas Keraz et de Yeldéa Maliéno. Naturellement, ce n’était pas exactement un accident et au travers de ses lunettes, l’inspectrice scruta les moindres réactions de la demoiselle à l'affut d'un signe que Dyane les connaissait soit l'un soit l'autre.


Dernière édition par Inspecteur Monika Durand le Ven 15 Aoû - 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/enquete-criminelle-nemesis-scenari
Dyane Nebbia
Élémentaliste de l'Eau
Élémentaliste de l'Eau
avatar

Nombre de messages : 120
Age : 27
Âge : 18 ans
Emploi : Étudiante en Art
Clan : Isaphil
Date d'inscription : 22/06/2008

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Interrogatoire de Dyane Nebbia   Mar 12 Aoû - 18:01

On -et par 'on', nous entendons les grand parents Nebbia- on, donc, avait souvent dit que Dyane n'était pas très intellectuelle. C'était faux. Oh, certes, on ne pouvait en aucun cas comparer son QI à celui de David -c'était un génie, au moins en ce qui concernait les Mathématiques et la chimie- mais elle savait réfléchir, et même bien.

Présentement, elle s'intéressait surtout aux évènements de la soirée étudiante. Elle sentait plus qu'elle ne savait que l'onde de choc qu'elle avait ressenti n'était pas naturelle. Ca ne pouvait signifier qu'une chose: elle avait été provoquée par un élémentaliste. De la terre ou du vent, peu importait à dire vrai. Ce qui comptait à ses yeux c'était que des elémentalistes étaient présents dans l'université, et qu'elle devait apprendre à les reconnaitre aussi vite que possible.
Sans compter que la présence des gens d'autres clans impliquait que la mort de ce garçon d'Isaphil n'était peut-être pas aussi accidentelle qu'elle n'y parraissait. Certes, il pouvait très bien n'être qu'un "dommage colatéral", aussi répugnante que soit cette appellation... Mais qu'est-ce qui se passerait s'il avait été volontairement assassiné?
La guerre des clans était déjà aussi violente que discrète... que se passerait-il si, brusquement, on commençait non seulement à ne plus se cacher, mais en plus à mêler des gens ordinaires à tout ça? Mieux valait n'y pas penser, sans doute.

Absorbée dans ses pensées, Dyane ne remarqua pas le mouvement de l'inspecteur Durand, et ne se relacha pas. D'un mouvement distrait, elle tira son pinceau de sa poche et ramassa de nouveau sa chevelure d'ébène en un chignon lâche, mordillant l'onge de son autre pouce. Toute cette histoire de lui disait rien qui vaille, mais alors rien du tout!

'Mademoiselle, où vous êtes vous assise pour discuter ?'


Dyane releva brusquement la tête, surprise par la question de l'inspecteur.Ses joues se mirent à chauffer d'elles même, et elle se tordit les mains, gênée par son propre comportement.
enfin, après s'être raclé la gorge, elle repris:


"Hmm... Nous étions assez proche du buffet. Je dirais pas plus de cinq ou six mètres, mais je n'y ai pas vraiment fait attention, je peu me tromper."


Elle allait s'arrêter là, mais la femme lui fit signe de poursuivre, et Dyane prit le temps de rassembler ses souvenirs avant de reprendre:

"Comme je le disais, nous étions en train de discuter quand l'alarme à incendie a retenti. Il n'y avait pas de flamme, alors nous n'avons pas fait attention: c'était surtout le système d'extinction qui nous gênait. Mais ensuite, il y a eut ce tremblement bizarre, et deux minutes plus tard, tout explosait. Après... Il y a eut un flottement, je crois. et puis sophia est partie de son côté. Elle avait l'air de savoir ce qu'elle faisait, alors je suis allé chercher mon frère et ma soeur, et vos collègues nous ont posé les questions d'usage. Il a aussi fallut qu'on se fasse examiner par les pompiers. Ensuite, comme nous étions indemnes ou presque, ils nous ont laissé rentrer."


Le tout s'était terminé par un bon café chaud et une bonne nuit de sommeil bien méritée. Après toutes ces émotions, c'était même étonnant qu'ils aient trouvé le sommeil!

Tandis qu'un nouveau silence s'abattait sur les deux femmes, une paire de photos tomba par accident du bureau de l'Inspecteur Durand, et Dyane se pencha pour les ramasser. si le premier ne lui disait rien du tout, elle était sûre d'avoir déjà vu la fille, celle avec des cheveux blancs... En revanche, de la à dire si elle était présente le soir de la fête, il y avait une marge!


"Ce sont d'autres témoins?"


La question lui avait échappé, et Dyane se sentit rougir encore plus furieusement, mais elle ne retira pas ses mots. après tout, elle était tout de même curieuse de savoir qui étaient ces gens... et puis tant qu'à se rendre ridicule, autant aller jusqu'au bout, pas vrai?

Ce fut donc en proche cousine de la tomate que Dyane attendit qu'on lui réponde... ou pas.

_________________

Bases du Kit by mjranum-stock&angelcurioso
Modifs by me^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/dyane-nebbia-fiche-complete-t409.h
Inspecteur Monika Durand
Inspecteur de Police
avatar

Nombre de messages : 30
Âge : 28 ans
Emploi : Inspecteur
Clan : Police
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Interrogatoire de Dyane Nebbia   Ven 15 Aoû - 23:45

"Ce sont d'autres témoins?"


"Pas exactement, mademoiselle." Elle rangea les photos dans le dossier, visiblement la jeune femme ne les connaissait pas ou alors elle cachait bien son jeu. Mais pour l’instant l’inspectrice laisse le bénéfice du doute à mademoiselle Nebbia.

"Vous avez parler d’une secousse avant que le système se déclanche et puis vous en parlez après… Est-ce qu’il y en a eu une seule ou bien deux ?" Rien ne l’indiquait dans son attitude, mais miss Durand était intéressée par ce détail. Son interlocutrice sembla sûre lorsqu’elle lui donna réponse. Une assurance qui contrastait avec l'aspect nerveux de la jeune femme, celle-ci avait peut-être répondu trop vite. Ce fut tout de même noté dans le carnet, même si elle ne voyait pas encore très bien le rapport, c’était sans doute lié à l’incendie.

Un silence s’installa peu à peu alors que Monika semblait réfléchir. Peut-être que si Dyane s’était levée et était partie, elle n’en aurait rien vu… mais rien n’était moins sûr.
Secousses puis incendie, il faudrait qu’elle voit si cela pouvait la renseigner sur le comment du départ de l’incendie.


"Mademoiselle, où se trouvait votre frère et votre sœur lorsque vous êtes aller les chercher, s’il vous plait ?" Encore un renseignement d’ordre géographique. Il y avait pas mal de personnes qui avaient paniqué lorsque l’alarme s’était déclanchée et qui avaient perdu toutes notions d’orientation. Elle espérait que ce n’était pas le cas pour l’étudiante en face d’elle. Quelques mots de plus griffonner sur le calepin lorsqu’on lui donna la réponse.

"Encore quelques questions et nous en aurons fin, ce ne sera plus très long." Elle ressorti les photos des deux personnes portées disparus durant l’incendie et les mis en face de la jeune femme.
"Est-ce que vous vous vous souvenez d’une de ses deux personnes lors de la soirée ? … Ou même une autre fois sur le campus ?" L’inspectrice aurait aimé rencontrer des gens qui connaissaient mademoiselle Maliéno et monsieur Keraz pour un peu mieux cerner leur personalité. Malheureusement, personne ne semblait les connaître…

"Mademoiselle Nebbia, pendant vos déplacements après que l’alarme incendie se soit déclanchée, est-ce vous avez remarquée quelque chose ?" La plus part des gens lui avait répondu que non, qu’ils cherchaient leur proche ou la sortie et qu’ils n’avaient pas vraiment fait attention au reste. Il y avait aussi le fait que certains ne lui disaient rien de ce qu’ils avaient vu parce qu’ils trouvaient cela banal alors que les détails sont parfois importants. Mais mademoiselle Nebbia avait l’air être observatrice, elle, et puis visiblement, elle racontait les détails.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/enquete-criminelle-nemesis-scenari
Dyane Nebbia
Élémentaliste de l'Eau
Élémentaliste de l'Eau
avatar

Nombre de messages : 120
Age : 27
Âge : 18 ans
Emploi : Étudiante en Art
Clan : Isaphil
Date d'inscription : 22/06/2008

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Interrogatoire de Dyane Nebbia   Sam 16 Aoû - 13:32

'Pas exactement, mademoiselle.'


Dyane hocha la tête, signalant ainsi qu'elle avait bien compris -bien que le contraire eut été inquiétant, vraiment.

'Vous avez parlé d’une secousse avant que le système se déclanche et puis vous en parlez après… Est-ce qu’il y en a eu une seule ou bien deux ?'


Cette fois, si Dyane secoua la tête, ce fut pour nier. Soit elle s'était mal exprimée, soit l'inspecteur avait mal compris quelque chose. Dans les deux cas, il y avait un malentendu quelque part, qu'il fallait rectifier.


"Non, j'ai dit qu'il y avait eu une secousse avant que tout explose."


Elle gratta une tache de peinture verte sur son poignet, avant de reprendre son explication depuis le début:

"D'abord, le système d'extinction s'est déclenché tout seul. Ensuite il y a eu cette secousse, et après tout a sauté, et les gens on commencé à paniquer."


Ca avait été impressionant. D'une part parce que les scènes de panique n'étaient jamais les plus rassurante ou reposantes, par définition. et d'autre part parce que, à sa propre surprise, Dyane était parvenue à conserver son calme au long de la soirée. elle se savait déjà plus sûre d'elle même en situation critiques, mais jamais elle n'aurait songé que ça puisse être aussi poussé que cela!

'Mademoiselle, où se trouvait votre frère et votre sœur lorsque vous êtes aller les chercher, s’il vous plait?'


Dyane fronça les sourcils, ne sachant pas vraiment en quoi cette question serait utile à l'enquête. Ou avait-elle été chercher David et Deliah? Hum... elle se souvenait s'être dit que Deliah se tenait près des portes, dans ce genre de fête. Par conséquent, elle ne l'avait pas cherchée à l'intérieur. David, en revanche, avait tenu à aider une camarade qui s'était foulé la cheville en tombant. Elle l'avait retrouvé peu avant de sortir.


"Mon frère était plus enfoncé que moi dans la salle, à quelques mètres plus loin... Il y avait une fille blessée avec lui. Nous sommes sortis, et nous avons retrouvé notre soeur à l'extérieur du Gymnase. Les pompiers vous le confirmeront, l'un d'entre eux a reçu un coup de poing dans l'oeil en voulant l'éloigner de la porte..."


Comportement qui avait valu à Deliah un gifle monumentale de la part de David, ce dernier tout bonnement furieux qu'elle ait pu rester si près du danger. Ilsne s'étaient plus parlé pendant trois jours.

'Encore quelques questions et nous en aurons fini, ce ne sera plus très long.' [...] 'Est-ce que vous vous vous souvenez d’une de ces deux personnes lors de la soirée ? … Ou même une autre fois sur le campus.'

Cette fois, ce fut sans avoir besoin de réfléchir que Dyane répondit:


"Je crois qu'ils étaient présents tout les deux, mais je ne les connait pas. Nous n'étudions pas les même matières, et je parle assez peu à mes camarades de classe."


Elle avait, malheureusement pour elle, plus urgent et important à faire que de se faire des amis.

"Le garçon, je ne l'avait pas vu avant la fête. Par contre, la fille, je la croisait régulièrement. Malheureusement, je ne peu pas vous en dire davantage sur eux."


Elle eut un sourire d'excuse, avant que l'inspecteur ne lui pose une autre question:

'Mademoiselle Nebbia, pendant vos déplacements après que l’alarme incendie se soit déclanchée, est-ce vous avez remarqué quelque chose ?'


Sur le coup, Dyane tiqua. Si elle avait remarqué quelque chose? Mis à part le fait que c'était la panique totale, non! Mais évidement, passé la première surprise due à la formulation, Dyane fouilla dans sa mémoire. Avait-elle remarqué quelque chose de particulier?
Elle réfléchit un instant, puis secoua la tête.


"Rien qui me paraissa anormal ou étrange. Juste la panique, mais on était en plein incendie..."

_________________

Bases du Kit by mjranum-stock&angelcurioso
Modifs by me^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/dyane-nebbia-fiche-complete-t409.h
Inspecteur Monika Durand
Inspecteur de Police
avatar

Nombre de messages : 30
Âge : 28 ans
Emploi : Inspecteur
Clan : Police
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Interrogatoire de Dyane Nebbia   Lun 18 Aoû - 19:41

L’inspectrice nota le trajet qu’avait du effectuer Dyane pour aller rejoindre son frère, puis celui pour rejoindre la sortie. Pourquoi son frère avait-il frappé un pompier ? Question qu’il faudrait lui poser, mais à lui, après tout elle avait déjà passé beaucoup de temps avec mademoiselle Nebbia.

Concernant les deux disparus, on ne lui apprit rien de nouveaux, il n’y avait rien d’étonnant à ce que l’étudiante les ait déjà croiser sur le campus. Malgré tout ces deux là restaient sa meilleure chance de savoir ce qui s’était passé – et ses deux principaux suspects. Après tout on ne disparaît pas quand on n’a rien à se reprocher !

Elle visualisa le parcours de la jeune femme lorsqu’elle était repartie chercher son frère. Et sur ce trajet, le témoin n’avait rien vu "d’anormal". Comme tout ceux avant elle… Très bien alors essayons une autre question.


" Mademoiselle, avez vu quelque chose de normale durant vos déplacement, après l’explosion ?"

Après tout, elle pouvait toujours essayer, Dyane lui décrirait peut-être ce qu’elle avait vu et alors elle pourrait juger si quelque chose avait de l’intérêt pour son enquête ou, au pire, elle lui raconterait une anecdote sans intérêt.

L’inspectrice remonta ses lunettes qui avait légèrement glissé alors qu’elle prenait quelques notes lors de la réponse de la jeune fille. Puis reposa son regard neutre sur la jeune femme, comment savoir ce que pensait l’inspectrice de tout ça à cette instant. Toujours la même froideur et indifférence face à ce qu’on lui disait, c’était le genre de personne qu’on ne pouvait que difficilement cerner et cela lui donnait souvent l’avantage sur ceux qu’elle traquait.

Bien que la jeune femme en face d’elle soit visiblement nerveuse, l’inspectrice ne relâcha pas la pression. Même si ses questions paraissaient tranquilles, le ton emprunt d’indifférence sur lequel elles étaient posé ne la rendait sûrement pas amical aux yeux de son interlocutrice. Il était temps de revenir sur Sophia, c’était elle qui avec l’aide de Chloé avait sorti Antonio du gymnase.


"Mademoiselle Nebbia, avez-vous fait attention à ce qu’a fait mademoiselle Marsh , Sophia, entre le moment où le sol à tremblé et sa sortie du gymnase ?"

La question fut quelque peu incisive, qu’importe, elle n’était pas vraiment réputer pour être douce et aimable avec les témoins… ni avec personne en fait.
On ne savait toujours pas exactement ce qui avait causé l’incendie et personne ne savait non plus expliquer pourquoi l’alarme s’était déclanchée avant. Enfin pour l’instant des analyses plus poussées étaient en cours, on en saurait sans doute plus dans les jours à venir.

D’un seul coup alors qu’elle prenait une fois de plus quelques notes son stylo fit quelque caprice, manquant d’écrire certaines lettres. Loin de s’énerver et d le jeter contre le mur, avec calme elle le secoua en faisant de petit mouvement vif mais prenant son temps. Comme si finalement, ce que lui disait Dyane lui importait peu. C’était dans le caractère de l’Inspectrice d’être impassible et d’avoir l’air détachée de tout. Mais il ne fallait pas s’y fier, elle résoudrait cette enquête, comme toutes les autres qu’on lui avait confier avant celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/enquete-criminelle-nemesis-scenari
Dyane Nebbia
Élémentaliste de l'Eau
Élémentaliste de l'Eau
avatar

Nombre de messages : 120
Age : 27
Âge : 18 ans
Emploi : Étudiante en Art
Clan : Isaphil
Date d'inscription : 22/06/2008

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Interrogatoire de Dyane Nebbia   Jeu 21 Aoû - 17:17

'Mademoiselle, avez vu quelque chose de normale durant vos déplacement, après l’explosion?'


La, c'était une question étrange. Comment aurait-elle pu voir quoi que ce soit de normal dans une situation qui ne l'était pas. Certes, ça devait-être une façon de la pousser à réfléchir encore une fois, mais tout de même... Dyane ne s'était pas attendue à ce genre de question.


"Si par normal vous entendez le fait de paniquer lors d'un incendie, alors tout était normal. Je voulais retrouver mon frère et ma soeur rapidement et sortir au plus vite, je n'ai pas fait très attention à ce qui se passait autour, malheureusement."


Si elle l'avait fait, peut-être aurait-elle remarqué quelque chose d'anormal. Peut-être aurait-elle vu le combat qui avait provoqué tout ça, mais même dans ce cas, elle n'aurait pas pu en parler. comment expliquer à un inspecteur de police que des jeunes gens à travers la ville se battaient à coup de pouvoirs magiques? Elle ne le pouvait pas, même avec la meilleure volonté du monde!

'Mademoiselle Nebbia, avez-vous fait attention à ce qu’a fait mademoiselle Marsh , Sophia, entre le moment où le sol à tremblé et sa sortie du gymnase ?'


Dyane secoua la tête. Non, elle n'avait pas fait attention. Sophia avait semblé savoir ce qu'elle faisait, aussi ne s'était-elle préoccupée que de ses proches, refusant de risquer de les perdres. Bien sur, elle aurait du faire plus atention, mais le passé était le passé, et elle n'y changerait rien...


"Je crois qu'elle avait vu quelque chose d'étrange, parce qu'elle est partie très vite... Mais non, je n'ai pas regardé ou elle allait, ni ce qu'elle faisait. Je m'occupais d'abord de ma famille... Nous n'avons que nous pour nous protéger les uns les autres, vous comprenez? Si nous ne le faisions pas, personne ne le ferais. C'est pour ça que je ne me suis pas davantage occupé des agissements de Sophia."


Brusquement, une idée traversa l'esprit de Dyane, qui en écarquilla les yeux sans même le réaliser.

*Et si elle avait vu le combat, elle?*

_________________

Bases du Kit by mjranum-stock&angelcurioso
Modifs by me^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/dyane-nebbia-fiche-complete-t409.h
Inspecteur Monika Durand
Inspecteur de Police
avatar

Nombre de messages : 30
Âge : 28 ans
Emploi : Inspecteur
Clan : Police
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Interrogatoire de Dyane Nebbia   Lun 25 Aoû - 17:58

Le fait que miss Nebbia voulait protéger sa famille ne l’intéressait pas, cela ne faisait pas avancer son enquête. Ainsi, mademoiselle Marsh avait filé assez vite dans une direction inconnue… finalement, cela ne l’aidait pas beaucoup plus, après tout elle aussi avait peut-être voulu secourir quelqu’un de cher. Ce qui semblait être le cas puisqu’elle était sortie en transportant Antonio, aidé d’une seconde personne. Et si elle s’était de suite dirigée vers monsieur Pedrucci, elle avait peut-être vu ce qui l’avait blessé. Elle griffonna quelques mots de plus sur le calepin, sans pour autant quitter des yeux le témoin.

L’attitude de mademoiselle Nebbia changea, on aurait dit qu’elle avait eu une révélation à voir ses yeux s’écarquillés ainsi. Avec un peu de chance, elle s’était souvenue de quelque chose d’important.


"Y’a-t-il quelque chose que vous souhaiteriez me dire ?"

La question anodine de prime abord avait pourtant la tonalité d’une injonction à lui dire ce dont la jeune fille venait de se souvenir. Elle laissait une chance à Dyane de lui dire la vérité, le regard qu’elle posait sur l’étudiante était maintenant emprunt d’une certaine menace en plus de la froideur habituelle. Dans la plus part des cas, cette intimidation marchait et la personne parlait, surtout quelqu’un de nerveux comme miss Nebbia.

Mais visiblement, quelque chose de plus intimidant qu’elle, planait dessus de la jeune femme, celle-ci bredouilla quelques mots, rien de vraiment convaincant pour l'inspectrice chevronnée qu’elle était.

C’était bizarre comme on lui mentait. Elle avait l’impression que tous ceux qu’elle avait interroger jusque là avait un secret. Est-ce que c’était le même, est-ce que tout un campus peut partager une telle chose ? Cela était peu probable, avec tant de gens dans la confidence, un finirait par parler, c’était peut-être quelque chose de différent à chaque fois, quelque chose qui avait à voir avec son statut de policier… pourtant il n’y avait rien dans leur dossier, ou presque…

Elle regarda le témoin d’un regard perçant comme si elle lisait au tréfonds de son âme. Ce qui n’était, naturellement, qu’une impression… après tout, la télépathie, ça n’existait pas !

Elle se leva brusquement puis se pencha au dessus de la table toujours les yeux fixer vers la jeune femme.


"Ca ira pour l’instant. Au revoir mademoiselle."

Elle avait légèrement insister sur le "pour l’instant" pour que Dyane sache qu’elle pouvait à tout moment la reconvoquée. Ainsi elle laissait plané un doute, peut-être que la jeune fille craquerait et qu’elle reviendrait d’elle-même lui dire ce à quoi elle avait pensé.

Puis l’inspectrice quitta la pièce la première sans se retourner, laissant Dyane Nebbia seule. Elle regagna les bureaux, puis regarda dehors jusqu’à ce que la jeune femme qu’elle venait d’interroger sorte du commissariat. Cela lui permit de bien se mettre en tête tout ce que lui avait dit l’étudiante.

Puis elle alla à son bureau et s’installa confortablement pour préparer le prochain entretient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/enquete-criminelle-nemesis-scenari
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interrogatoire de Dyane Nebbia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interrogatoire de Dyane Nebbia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dyane et 2CV CROSS
» Quelques Dyane et Acadiane
» Joustra : Dyane 1/18
» Interrogatoire d'Aruna
» Argia, roman pour enfants de Dyane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Élus :: [S]inespirac : la Ville :: Commissariat-
Sauter vers: