AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Interrogatoire de Silvio Della Riviera

Aller en bas 
AuteurMessage
Inspecteur Monika Durand
Inspecteur de Police
avatar

Nombre de messages : 30
Âge : 28 ans
Emploi : Inspecteur
Clan : Police
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Interrogatoire de Silvio Della Riviera   Lun 28 Juil - 14:54

Encore un interrogatoire à mener avec précision et surtout ne pas oublier le moindre détail. Monika avait déjà effectué deux interrogatoires et se torturait les neurones en tous sens pour trouver une cohérence. A l'évidence, le feu qui avait détruit le gymnase de la fière Université de Sinespirac était plus un incendie criminelle qu'un simple accident. Et les études fait par le laboratoire de police criminelle corroborerait rapidement ses dires. Elle voulait connaître depuis le début le lieu où avait démarré l'incendie et les pompiers avaient affirmé avec une quasi certitude que l'incendie avait commencé sur l'un des tables qui avaient servi de buffet. Maintenant il s'agissait de savoir comment tout cela c'était articulé, qui était sortit quand et qui avait fait quoi? C'est ce que Monika cherchait à savoir et elle avait bien l'intention de découvrir. Elle relu chaque témoignage recueilli pour être sûre de ne rien laisser passer. Cette Arianna Le Fay semblait savoir des choses et elle avait évoqué l'un des disparus comme étant sauveur. La piste de leur culpabilités n'était toutefois pas écartée, puisque ces disparitions mystérieuses pouvaient expliqués les blessures d'Antonio.

Tournant légèrement sur la chaise pivotante, elle saisit le rapport d'autopsie déposée à l'instant presque sur son bureau. Rares étaient les moments où l'on venait la déranger en plein travail, elle préférait fermée la porte pour rester au calme et médité à tout cela.

*La victime* lit-elle dans son esprit avait succombé aux flammes sans blessures apparentes. Même si le corps était calciné, le médecin légiste avait établi qu'aucun coup ne lui avait été administré post ou pré mortem. Cependant il était le seul à être rester dans le gymnase enflammée et la "sauveuse" Yeldéa n'était pas parmi les décombres alors qu'Arianna le Fay ne l'avait pas vu ressortir du gymnase embrasé. Bon tout ceci n'était pas très clair et plus elle aurait de témoignage, plus elle pourrait démêler le paquet de nœuds. Elle se rendit à la machine à café et rempli sa tasse en gardant les yeux braqués sur l'anse du mug. Elle ressassait sans cesse les informations qu'elle avait. Elle retourna dans son bureau sans un mot et repartit dans ses grandes réflexions. A présent c'était à Silvio Della Riviera de répondre à ses questions d'ici deux minutes. Juste le temps de finir sa tasse de café et de se diriger vers la salle des interrogatoires.

Refermant soigneusement le dossier elle pris la liasse de feuille et ferma la porte de son bureau pour faire claquer ses talons jusqu'à l'interrogatoire. Scène de déjà vu, cela était évident, mais elle verrait cela pendant un long moment avant de pouvoir résoudre cette affaire et d'avoir entendu tout le monde. Cet après-midi, il lui faudrait partir fouillé avec un membre du commissariat l'appartement de l'une des disparus pour retrouver une trace de possible passage. Ouvrant sèchement la porte de la salle des interrogatoires elle y pénétra en jaugeant lentement son nouveau témoin. Un jeune garçon à la coiffure rebelle. Le premier garçon qu'elle interrogeait d'ailleurs.


"Monsieur Silvio Della Riviera je présume. Assez-vous je vous pris. Merci d'avoir pris le temps de venir à l'interrogatoire."

Elle laissa le temps à Silvio de s'assoir gentiment sur la chaise raide de plastique avant de poursuivre sa tirade d'inspectrice stricte et monocorde. Elle ouvrit son petit dossier sur Silvio et débuta le débit de question.

"Monsieur Della Riviera, vous étiez au bal des étudiants. Comment c'est déroulé votre soirée? Racontez moi en détails ce que vous avez fait."

Elle posa son regard sur lui avant de s'assoir à son tour faisant claquer ses talons encore une fois. La pièce vide fit raisonner ce bruit si clair avant que Silvio ne commence à parler. Monika restait droite et froide devant la jeune homme d'un vingtaine d'année.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/enquete-criminelle-nemesis-scenari
Silvio
Élémentaliste de l'Air
Élémentaliste de l'Air
avatar

Nombre de messages : 331
Âge : 18 ans
Emploi : Étudiant Universitaire
Clan : Paralda
Date d'inscription : 13/10/2007

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Interrogatoire de Silvio Della Riviera   Ven 22 Aoû - 19:17

Silvio arriva avec un quart d'heure d'avance au commissariat, mais ne rentra dans la salle d'interrogatoire qu'à l'heure prévue, ceci étant du à la montagne de formalités qu'il dut réaliser auparavant. Il n'y était que depuis quelques minutes, quand une femme à l'air particulièrement revêche y entra et l'invita à s'asseoir, d'un ton qu'il préféra juger poli.

Sans l'avoir jamais vu, il reconnut immédiatement l'inspectrice Monika Durant , qu'il avait entendu au téléphone dans la matinée. Et immédiatement également, il la détesta. Elle était l'incarnation même de tout ce qu'il haissait dans l'autorité en général et la police en particulier. Son milieu social et son mode de vie lui avaient évité ce genre de rencontres auparavant, mais il se sentit immédiatement mal à l'aise et il reprit une attitude qu'il avait conservée et n'utilisait que comme réflexe en cas de danger social. Il prit un ton et un port encore plus hautain que son interlocuteur.

"Ma soirée? Et bien, je dois vous avouer qu'elle fut plutôt intéressante et qu'elle s'est achevée de la manière la plus désagréable possible avec votre appel ce matin. Mais si vous voulez des détails, tout ce que je peux vous dire, c'est que j'y suis arrivé en début de soirée, vers 20 heures, alors qu'il n'y avait presque personne dans la salle et que j'étais accompagné par une ravissante jeune fille portant le doux nom de Suna Ichigo. Nous nous sommes installés à une table tranquille et je suis allé nous chercher à boire: du jus de fruits, pour être plus précis. Environ une heure après notre arrivée, je ne peux pas être plus précis je n'ai pas regardé ma montre dans la panique qui a suivi, un incendie s'est déclenché provoquant l'alarme et le déclenchement des vannes anti-incendie. Nous nous sommes donc immédiatement dirigés vers la sortie, comme il est convenable de le faire dans ce genre de situations"

Il s'était bien gardé de mentionner un quelconque nom, hormis celui de Suna, qu'il ne pouvait pas éviter et qui n'avait de toutes façons rien à voir dans l'affaire. Son regard était franc et relativement hostile et son ton était peu expressif, comme s'il récitait une leçon ou expliquait une recette de cuisine. Il ne montra aucune hésitation dans son récit, ni rien qui puisse faire douter de sa sincérité. Mais il ne faisait que relater les faits qui devaient être connus depuis longtemps de l'inspectrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/Elementalistes-de-l-Air-f52/Silvio
Inspecteur Monika Durand
Inspecteur de Police
avatar

Nombre de messages : 30
Âge : 28 ans
Emploi : Inspecteur
Clan : Police
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Interrogatoire de Silvio Della Riviera   Dim 24 Aoû - 21:46

Avec ce minois presque revêche et ce ton acerbe, inutile de ce dire que Silvio n'éprouvait pas le fol amour pour l'Inspectrice au regard de terminator et à la voix si monotone. Mais qu'importe, elle avait finit par prendre l'habitude que l'on ne l'apprécie pas et ce n'était pas un de plus ou un de moi qui lui titillerait l'oreille. Ce soir elle en aurait même oublié ce comportement au bord de l'insolence. Monika ne releva pas, c'était parfaitement hors de propos et cela ne changerait rien. Autant écouté et détaillé chaque geste. Malheureusement comme avec déjà tous les autres témoins interrogés. C'était étrange de voir combien chacun semblait si distant de ce récit, pas de passion, pas de geste ou de pensées qui trahissait quelconque réel nouvelles. A part Rachel qui avait menti lourdement sur son récit, les autres semblaient ne pas se contredire.

Ainsi la soirée avait débuté pour lui vers huit heures, accompagnée d'une demoiselle qui devait probablement être sa petite amie pour le moment. Ensuite, rien de bien intéressant, Silvio ne s'amusait pas à noyer le poisson, pas de vérité à cachée peut-être, puisqu'il n'y avait pas grand chose à dire pour presque tous, une soirée qui s'annonçait bien la piste chauffe et puis tout à coup un drame survient, et tout reste encore un épais brouillard, pas d'indices précieux pour retrouver la trace des disparus, pas de façon de s'exprimer quand à la mort du jeune journaliste. Alors que faire d'autre que de continuer de poser toute ses questions. Monika sortit de la chemise les photos des disparus et du mort.

"Connaitriez-vous l'une de ces personnes et les avez vous vu durant la soirée, peut-être un détail qui expliquerait ce mort et/ou ces disparus? Même si vous pensez cela insignifiant. Essayez de vous rappelez."

Politesse, justesse et rigueur rien de plus. Monika faisait son travail, elle n'était pas là pour joué les nounou ou pour faire bonne impression, elle faisait uniquement son travail, pas de parade, rien que du brut, du pur, la vérité, toute nue. Alors qu'est-ce que ce Silvio allait rétorqué pendant qu'il observait chacun des visages. Constamment concentré sur son interlocuteur Monika tentait de remettre de l'ordre dans ces idées, elle voulait imaginé la scène et pouvoir comprendre pourquoi chaque interrogatoire lui donnait l'impression de déjà vu. Personne n'avait fait attention à personne et cela finissait par paraitre trop étrange, comme si tous avaient un but commun de cacher quelque chose sans pour autant s'être concerter. Perplexe mais attentive, Monika attendit patiemment les quelques secondes qu'il fallait pour détailler chaque portrait et dire si oui ou non il savait quelques détails.

Tous semblaient intimement lier et pourtant inconnu, alors soit il n'y avait vraiment pas eu de meutre, et les disparitions restaient expliquées par le déclenchement de l'incendie, ou est-ce que tout ceci était un accident qui avait mal tourné et que les "coupables" avaient fuit de peur d'être accusé à tord. Ces hypothèses se tenaient mais Monika continuait de tiquer. Personne n'avait été brulé, ni même incommodé par la fumée. Est-ce qu'à la fin les détecteurs n'avaient pas été déclenché dans le but de cacher autre chose? Ou alors un jeu idiot qui avait mal tourné à cause de l'alcool? Allez savoir, les jeunes d'aujourd'hui sont trop inconscients et ont le sang vite chaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/enquete-criminelle-nemesis-scenari
Silvio
Élémentaliste de l'Air
Élémentaliste de l'Air
avatar

Nombre de messages : 331
Âge : 18 ans
Emploi : Étudiant Universitaire
Clan : Paralda
Date d'inscription : 13/10/2007

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Interrogatoire de Silvio Della Riviera   Dim 24 Aoû - 23:45

Silvio regarda les photos la tête baissée et avec une grande attention. Le corps du mort était atrocement brulé et complètement méconnaissable. Mais sa silhouette lui était inconnue. Il ne put tout de même pas réprimer une grimace quand il la regarda. Les deux autres photos étaient déjà plus habituelles et il reconnut sans peine Thomas, le Grand Chevalier de Paralda, avec qui il avait déjà longuement discuté. Mais aucune expression de son visage ne put indiquer qu'il le connaissait. Silvio avait en effet été habitué depuis son plus jeune age à contrôler ses gestes et ses expressions, d'abord avec ses parents , pour leur cacher son mépris, puis en face de leurs amis et collègues pour faire bonne figure. Il ne connaissait la jeune fille que de vue et pensait l'avoir vue accourir au secours de Thomas pendant sa dispute avec Antonio et l'autre jeune femme. Ses réflexions l'avaient amené à la rendre responsable personnellement de l'incendie, car il avait nettement perçu de la chaleur émaner de son corps, ainsi qu'une forte énergie magie. Il était donc clair qu'elle avait déclenché l'incendie, sans doute par pur réflexe de défense.

En allant chercher à boire, il avait clairement entendu Thomas et la jeune femme brune se disputer au sujet d'une tache de champagne sur la chemise de Thomas et la supposée coupable lui avait parue d'une mauvaise foi sans pareille. Mais il n'y avait pas fait plus attention et ne voyait pas en quoi cela aurait pu causer un tel drame. Mais il fallait prendre en compte l'ambiance dans la salle pendant cette soirée et qui, même à lui, avait paru pesante et dangereuse. Il était donc logique qu'un incident même aussi banal que celui là provoque des étincelles. Mais un incendie lui paraissait encore un peu gros comme étincelles. Il réprima un sourire à cette pensée et releva la tête:

"Et bien, je peux vous confirmer que le jeune homme sur la troisième photo est bien mort. Mais malheureusement, je ne le connais pas même de vue et sans les brulures je n'aurais pas pu dire s'il était à la soirée ou pas. Mais vous savez il y avait vraiment beaucoup de monde, donc je n'ai pas pu examiner tous les visages avec attention. Je ne connais pas non plus la jeune femme, mais vous pourrez sans doute me renseigner sur son rôle dans l'incendie. Et par contre, je me rappelle avoir vu l'homme sur la troisième photo au buffet de boissons. Il était en train de se disputer avec une jolie brune qui l'a appelée Tom, ou Thomas, je ne sais plus trop. Je me rappelle qu'il se plaignait d'une tache sur sa chemise, qu'aurait provoqué la jeune femme en renversant volontairement sa coupe. Mais vous savez ce genre d'incident arrive sans arrêt dans ce genre de soirées donc je n'y ai pas fait plus attention que ça. Je ne vois pas non plus en quoi cela puisse avoir un quelconque rapport avec l'incendie, car je n'ai pas vu sur le buffet d'objets qui aurait pu le causer en se renversant. En d'autres termes, je n'ai pas non plus compris comment un incendie avait pu se déclencher dans ce gymnase."

Et il regarda l'inspectrice avec un léger sourire, qui semblait dire "Et maintenant débrouille toi avec ça, je ne sais rien de plus"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/Elementalistes-de-l-Air-f52/Silvio
Inspecteur Monika Durand
Inspecteur de Police
avatar

Nombre de messages : 30
Âge : 28 ans
Emploi : Inspecteur
Clan : Police
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Interrogatoire de Silvio Della Riviera   Dim 31 Aoû - 23:04

L'insolent qu'était Silvio s'entêtait dans cette direction mais pour autant Monika ne releva pas, s'il désirait jouer le cynisme soit, elle ne plierait pas un seul de ses traits pour autant. Les iris braquées sur les mouvements du jeune garçon elle ne sentit pas d'hésitation, il contemplait chaque visage tout comme Rachel l'avait fait auparavant, et tout comme les autres il ne connaissait personne ou presque. Cette amnésie collective était bien trop flagrante et chacun protégeait une ou plusieurs personnes. Ainsi, Silvio n'appris rien en donnant le nom de Thomas qui de toute manière avait été hurlé par la presse le matin qui suivait le drame du gymnase. Cependant, là ou beaucoup c'était tu, Silvio avoua qu'une demoiselle brune et Thomas avait échangé des mots secs. Une tache sur une chemise pouvait mener à bien des choses, bien plus que ce que ce cher Silvio pouvait dire, car qu'on se le dise un homme un peu trop imbibé s'emporte plus facilement et surtout pour la moindre chose. D'autant que ce costume n'était peut-être pas au disparu.

Et puis Silvio demandait qu'elle rôle Yeldéa avait-elle jouer alors qu'elle n'était que portée disparue, personne n'avait jusqu'ici dit qu'elle était possible coupable. Personne ne savait rien encore. Enfin quelque chose d'autre interessant. Donc pour résumer peut avant l'incendie, Thomas ce serait disputer avec une demoiselle brune jusqu'ici encore inconnue et puis il y avait cette Yeldéa que Silvio semblait vendre comme coupable de l'incendie alors que rien de tel n'avait été dit. Cet interrogatoire serait peut-être plus constructif.


"Cette demoiselle, j'aimerais que vous la décriviez à l'un de nos spécialiste, histoire de dresser son portrait robot après l'interrogatoire. J'ai juste deux petites questions, pourquoi pensez vous que Mademoiselle Maliéno est une quelconque responsabilité dans l'incendie et surtout savez vous si elle et Monsieur Keraz ont un lien particulier? Une relation amoureuse par exemple?"

Deuxième fois qu'elle se posait cette question, à vrai dire si ces deux là avait un lien en commun cela expliquerait certaines choses, on été en droit de faire quelques hypothèses supplémentaires sur cette base là. Monika n'insista pas de suite sur la tâche de champagne, elle voulait cependant savoir quand avait eu lieu le malentendu?

"Cette dispute entre Thomas et la demoiselle, était-ce peu de temps avant l'incendie? Ou vous avez un trou de mémoire?"

Elle acheva sur un ton sec mais toujours poli, elle n'aimait pas la façon dont se morveux la toisait de haut alors qu'il n'avait aucun pouvoir et aucun droit dans ce milieu clos, son seul droit et surtout devoir était de dire la vérité, pour éclaircir ce mystère que beaucoup de gens semblaient épaissir en oubliant trop d'informations d'un coup. Monika se demandait pourquoi tant d'étudiants cachaient les choses. Tous n'en avait pas un à protégé tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/enquete-criminelle-nemesis-scenari
Silvio
Élémentaliste de l'Air
Élémentaliste de l'Air
avatar

Nombre de messages : 331
Âge : 18 ans
Emploi : Étudiant Universitaire
Clan : Paralda
Date d'inscription : 13/10/2007

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Interrogatoire de Silvio Della Riviera   Lun 1 Sep - 22:16

Silvio regarda l'inspectrice avec un air d'incompréhension sincère. Pourquoi s'étonnait elle qu'il fasse un lien logique entre des photos. Elle était de la police elle devait connaitre les associations d'idées.

"Excusez moi, mais je crois que nous nous sommes mal compris. Je ne connais absolument pas ces personnes et je ne reconnais Thomas que parce que je l'ai croisé une fois en allant chercher deux verres et que sa conversation à ce moment m'a parue drôle. Mais étant doué de raison et de logique, comme la plupart des êtres humains" et il appuya sur le mot "plupart" pour bien montrer qu'il excluait volontairement l'inspectrice "je me suis dit que ces trois photos avaient un lien quelconque entre elles. Parce que personnellement je n'en vois pas et je ne sais pas comment je pourrais savoir que deux jeunes gens, que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam, puissent avoir une relation de quelque type que ce soit. Ceci dit, cela ne m'étonnerait pas plus que ça que vous établissiez des faux liens entre des gens, juste pour le plaisir. Donc je reformule ma question: Pensez vous qu'il y ait un lien entre cette jeune fille, un jeune homme carbonisé et un autre jeune homme que nous sommes tous les deux prêts à appeler Thomas et dont vous venez juste de m'apprendre le nom de famille?"

Puis il réfléchit un long moment pour répondre aux autres questions, avant de répondre:

"Quant à la jeune fille brune, dont je ne connais toujours pas le nom, je ne suis pas sur de pouvoir vous la décrire précisément. Je n'ai jamais été très physionomiste et je ne l'ai qu'entraperçu quelques instants alors que je remplissais deux verres. J'étais, comment dire? attendu et je ne me suis pas attardé au buffet. Je ne peux pas vous dire non plus exactement combien de temps s'est écoulé entre cette dispute et le déclenchement de l'alarme mais à vue de nez je dirais au moins une petite demi heure, puisque je me préparais à aller remplir mon verre une deuxième fois, qu'il me paraissait bien trop vide depuis au moins dix bonnes minutes et je l'avais volontairement vidé lentement. Il faut dire que j'avais une discussion passionnante en cours avec mon amie."

Le ton qu'il avait employé était sincère et l'insistance qu'il avait placée sur le mot "amie" ne laissait aucun doute sur sa relation exacte avec sa cavalière. C'était bien une des seules concessions qu'il était prêt à faire à cette femme et il ne voyait pas non plus pourquoi cacher quelque chose d'aussi évident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/Elementalistes-de-l-Air-f52/Silvio
Inspecteur Monika Durand
Inspecteur de Police
avatar

Nombre de messages : 30
Âge : 28 ans
Emploi : Inspecteur
Clan : Police
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Interrogatoire de Silvio Della Riviera   Ven 5 Sep - 13:10

Silvio devenait désagréable aux provocations volontaires de Monika, mais il n'était pas vraiment enclin à donner quelques réponses que soit de manières précises, ainsi donc il s'emporta presque en répondant à l'Inspectrice qui ne sourcilla pas de ce type de comportement abusif. Qu'il finisse ses diatribes et elle le relâcherait, il ne présentait pas grand intérêt et pourtant il semblait avoir vendu une partie de la mèche. Mais enfin il se calma et repris une attitude plus sereine pour terminer sur l'écoulement de temps entre la dispute et l'incendie. Trente minutes disaient Silvio mais Monika trouvait cela presque suffisant pour que cette dispute puisse avoir un lien, mais pas de réelle preuve encore, aucun témoignage suffisant.

"Pardonnez-moi mais je ne fonde pas de quelconque relation, je me renseigne monsieur Dela Riviera, je cherche la vérité. Si vous n'avez rien de plus à ajoutez vous pouvez sortir, mais vous délivrerez tout de même un semblant de portrait robot. Merci d'avoir répondu à mes questions vous êtes libre à présent."

Inutile de le garder, même pour son insolence, par ailleurs il avait un lien amoureux semblait t'il avec cette dénommé Suna qui n'avait pas encore été interrogé. Elle avait probablement partagé sa soirée avec lui, mais peut-être aussi c'était il concerté sur ce qu'il allait dire, ce qui ne faciliterait pas les choses.

Cependant, à présent, Monika savait quelques petites choses, premièrement Rachel avait discuté avec Yeldéa et semblait plus la connaître qu'elle ne l'avait dit, ce mensonge pour protéger Yeldéa était bien trop gros pour qu'on le laisse en dehors, puis il y avait ce Thomas qui avait eu une dispute à propos d'une tâche de champagne, dispute qui survenait peu de temps avant l'incendie. Pourtant il manquait un lien, un lien que Monika considérait comme évident et qui n'avait pas encore été prouvé jusque là.

En apprenait plus sur les autres interrogatoires, elle pourrait enfin peut-être confirmer ses idées, car la disparition des deux jeunes gens paraissaient dans la lignée des évènements, l'un aurait-il été coupable et l'autre l'aurait-il protéger? Allez savoir, Silvio quittait la salle d'interrogatoire alors que Monika s'en retourna à son bureau où elle ouvrit les papiers de l'autopsie du jeune garçon décédé. La cause était une asphyxie et des brulures, mort donc naturelle concluait le légiste, il n'avait reçu aucun coup et n'avait semblait-il pas été aperçu de la soirée. Donc il avait été peut-être oublié de tous. Triste destin pour un enfant si jeune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/enquete-criminelle-nemesis-scenari
Silvio
Élémentaliste de l'Air
Élémentaliste de l'Air
avatar

Nombre de messages : 331
Âge : 18 ans
Emploi : Étudiant Universitaire
Clan : Paralda
Date d'inscription : 13/10/2007

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Interrogatoire de Silvio Della Riviera   Ven 5 Sep - 16:26

Silvio sortit de la salle d'interrogatoire en prenant congé de l'inspectrice avec une politesse glaciale, et sourit enfin largement. Il avait été sincère dans son rejet de l'inspectrice, mais n'aimait pas ce genre de rendez-vous et se sentait soulagé que ça soit fini. Il ne pensait pas en avoir trop dit sur l'affaire, mais apparemment cette femme était bien encore plus fouineuse qu'il ne le pensait. Certes Yeldea et Thomas devaient avoir une sorte de relation intime malgré leur différence de Clan , mais il était très mal placé pour les juger et refusait toujours catégoriquement de dévoiler la vie privée des gens sans leur autorisation. Les deux seuls écarts qu'il avait eu étaient sa relation avec Suna, qu'il ne pouvait pas cacher, d'autant qu'il n'avait absolument pas envie de le faire. Elle était ce qu'il avait connu de mieux dans sa vie et il avait plutôt envie de l'annoncer au grand jour et dans tous les journaux de la ville. Il réfléchit un instant à la suite des évènements et alla faire le portrait robot de Chloé.

Il décrivit au policier qui l'interrogeait et en hésitant beaucoup, une jeune fille brune aux cheveux courts et aux yeux verts, d'environ 1m70; un portrait qui certes n'avait que très peu de ressemblance avec l'original tel qu'il s'en souvenait en réfléchissant mieux, mais ce détail ne le perturbait pas outre mesure. Il n'avait aucune raison de la protéger, hormis la protection de l'Elémentalisme et le fait qu'elle était dans le Clan de sa bienaimée, mais ne pouvait s'empêcher de vouloir mettre des batons dans les roues de l'inspectrice qu'il venait juste de quitter.

Certes cela pourrait lui causer de nombreux problèmes si la vraie Chloé se présentait, mais il espérait sincèrement qu'elle ne viendrait pas au commissariat de son plein gré et que ce portrait peu ressemblant lui permettrait de gagner un peu de temps.

D'autant plus qu'il avait décrit Chloé comme étant brune à Monika Durand. Au pire, il pourrait toujours affirmer qu'il ne se souvenait plus très bien et que la vision furtive de la jeune fille, à moitié cachée derrière Thomas, ainsi que l'éclairage particulier de la pièce l'avaient induits en erreur.

Une fois cette formalité achevée, il sortit du commissariat libre comme l'air(une notion qu'il maitrisait bien) et se rendit d'un pas léger vers le domicile de son Grand Chevalier. Il voulait discuter de la suite des évènements avec lui et discuter un peu de la possibilité de continuer la guerre à cause de cet incident, même si cette notion en elle même lui faisait horreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/Elementalistes-de-l-Air-f52/Silvio
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interrogatoire de Silvio Della Riviera   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interrogatoire de Silvio Della Riviera
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 66 Buick Riviera "Lowrider"
» 1958 BUICK LIMITED RIVIERA H/T...
» L'oracle della Luna
» Riviera & Bar Pim's - Comment faire un bon café ?
» Ma Riviera & Bar 320 est KO - Quelle machine acheter ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Élus :: [S]inespirac : la Ville :: Commissariat-
Sauter vers: