AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une soirée d'été

Aller en bas 
AuteurMessage
Antonio
Grand Chevalier d'Ordaphe
Grand Chevalier d'Ordaphe
avatar

Nombre de messages : 671
Âge : 23 ans
Emploi : Etudiant Universitaire / Vendeur chez un disquaire
Clan : Ordaphe
Date d'inscription : 27/05/2006

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Une soirée d'été   Sam 24 Juin - 0:48

En général, les gens abondent ici, surtout en hiver. Pourtant, aujourd'hui, ils n'étaient qu'une dizaine à rire calmement devant la télévision ou bien à discuter autour d'un soda. La plupart se trouvaient dans la Grande Cour car, l'été recemment arrivé, les journées étaient longues et il faisait jour jusqu'à di heures du soir passées.
Antonio arrivait ici il y a à peine une demi-heure avec un livre neuf à la main. Il l'avait acheté récemment. Il avait commencé par discuter quelques petites minutes avec ses camarades, puis s'est installé devant la télévision. Il n'est pas resté longtemps là car les blagues n'étaient pas terribles à son goût, même pitoyable. Si cela faisait rire les autres et gagner de l'argent aux producteurs, pourquoi pas...
Son livre ouvert entre les deux mains, Antonio est assis sur ce fauteuil solitaire depuis environ vingt minutes. Cet écrit passionnant compte l'histoire d'un prisonnier échapé du bagne recherché par la police, mais aussi l'histoire d'une petite fille laissée par sa mère chez des gens sensés bien la traiter, mais qui sont en réalités des avares qui utilisent la gamine comme bonne. Bref, une histoire passionnante d'ailleurs diffusée en plusieurs tomes.
Pourtant, le jeune homme commençait à se lasser de cette lecture. La chaleur ne lui donnait pas spécialement envie de lire. Il se leva pour aller se servir à boire. Son verre était dans sa main, plein, mais pas pour longtemps. Lorsqu'il se retourna, quelqu'un lui rentra dedans et le soda se renversa par terre, Antonio l'ayant évité à temps. Ce geste n'était pas volontaires, alors Antonio le prit avec le sourire.


Dernière édition par le Dim 25 Juin - 15:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/viewtopic.forum?t=8
Yeldéa
Grand Chevalier de Pyrhum
Grand Chevalier de Pyrhum
avatar

Nombre de messages : 406
Âge : 24 ans
Emploi : Étudiante Universitaire
Clan : Pyrhum
Date d'inscription : 23/06/2006

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Une soirée d'été   Dim 25 Juin - 15:16

Yeldéa cherchait à sortir du campus, il y avait beaucoup de gns ici, des gens qu'elle connaissait bien mais ui ignorait tout d'elle. Elle marchait rpidement tête baissé, cherchant à fuir ce monde. En réalité elle voualit sortir joué un peu d'harmonica sele avec elle-même, mais le hasard voulu que cet instant soit reporté car elle buta dans quelqu'un sans le vouloir. Forcement quand on regarde par terre et que l'on évite le regard des autres on finit par tombé sur quelqu'un. Elle s'excusa en voyant le soda à terre et se baissa pour essayer d'éponger le sol avec des mouchoirs. Elle se releva rapidement et continua de s'excusé de sa maladresse. mais le jeune homme ne semblait pas plus géné que cela et avait repirs un sourire radieux. Elle rendit ce sourire mais intérieurement son esprit bouillonait.

"Pardon je...je suis vraiment ...idiote. je vais vous cherchez un autre soda, ne bougez pas."


Et sans attendre de réponse et partit en coup de vent pour revenir rapidement avec un nouveau soda. Elle le tendit à son interlocuteur avec un sourire large mais faux. Bien évidement personne ne se rendait compte qu'elle était tout le temps triste et déprimé, ils la voyait tous joyeuse, discrète et distante mais joyeuse. La jeune femme voulait être seule et il fallait qu'elle tombe sur quelqu'un.

*Bon sang mais c'est pas possible, qu'est-ce qu'il fout là lui. Argg si seulement j'avais fait plus attention je serais déjà hors d'ici. Idiote.*

Les doigts de Yeldéa se mélaient de gêne et d'impatience. Elle était vraiment désolé mais elle voulait aussi partir loin de tout ce monde. La présence des autres élèves n'étaient pas ce qui lui plaisiat le plus. Elle aimait la solitude, la compagnie des autres était parfois un peu trop lourde alors elle fuyait ce monde. Mais elle revenait vite à la réalité en rentrant.

Une mèche de cheveux de Yeldéa se détacha de sa coiffure et vint rencontrer son visage pale. Les yeux de l'étudiante se fixèrent sur le livre que portait le garçon. Un livre apparement passionant mais la lecture n'était pas l'occupation favorite de Yeldéa. Elle préférait s'entrainer dans la foret loin des regards indiscrets, il fallait qu'elle perfectionne son niveau d'utilisation des pouvoirs. Elle augmentait aussi son niveau en arts martiaux et utilisations d'armes blanches. Elle se demandait bien ce que cela pouvait être et ne tarda pas à poser la question qui occupait son esprit.


"Vous lisez quoi? Si cela ne vous dérange pas bien évidement."


Ses doigts s'entortillèrent de nouveau et elle se mordilla la lèvre inférieure. Elle se mettait vraiment dans des situations inconfrotables et sa curiosité la poussait à demander ou faire des choses parfois bizarre. Ses yeux se relevèrent sur le visage du garçon. un visage assez fin, des yeux vert, des cheveux bruns. Sa peau mate montrait qu'il venait d'un région ensolleillé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/viewtopic.forum?t=18
Antonio
Grand Chevalier d'Ordaphe
Grand Chevalier d'Ordaphe
avatar

Nombre de messages : 671
Âge : 23 ans
Emploi : Etudiant Universitaire / Vendeur chez un disquaire
Clan : Ordaphe
Date d'inscription : 27/05/2006

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Une soirée d'été   Dim 25 Juin - 15:43

Antonio était souriant, mais visiblement, la jeune fille qui venait de le bousculait était gênée de ce qu'elle venait de faire. Elle regardait par terre avant de heurter le jeune homme, il comprit rapidement que ce n'était pas le genre de fille à aller voir les gens pour faire ami-ami comme ça. Cette pensée amplifia son sourire quelques secondes encore.
Elle s'excusa et épongea le sol avec des mouchoirs à une vitesse folle. Antonio n'eut même pas le temps de se baisser pour l'aider qu'elle lui expliqua qu'elle allait lui chercher un autre soda. Sans qu'il ne puisse répond elle était déjà partie.


Euh...Je peux le fai...Bon...

Antonio ne bougea pas de là, attendant le retour de cette jeune femme aux cheveux blancs et aux grands yeux marrons. Il était difficile d'y lire quoi que ce soit, cette jeune fille avait l'air très mystérieuse. Cela lui rappelait une de ses amies au collège. Elle était très timide, souvent les yeux baissés, sauf lorsqu'elle parlait, ce qui arrivait peu souvent. Cette fille pratiquait la natation dès qu'elle rentrait de l'école et cette activité lui laissait à peine le temps de faire ses devoirs, donc encore moins de temps pour découvrir d'autres personnes. C'était une fille probablement de ce style qui venait de bousculer Antonio, mais ce genre de personnages mystère lui donnait encore plus envie de voir ce qui se cache derrière cette coquille.
La jeune femme était revenue avec un verre de soda, le même que celui qu'elle venait de faire renverser à Antonio. Elle avait un large et joli sourire aux lèvres. La jeune fille resta là, devant lui, visiblement assez stressée.


Merci beaucoup.

Antonio sourit. Ses yeux se plissère à tel point qu'on ne pouvait pratiquement plus voir leur couleur vert émeraude. Elle le fixa quelques secondes. Le sourire du jeune homme ne disparaissait pas pour autant, mais il devenait un peu moins grand.
La jeune fille se mit à fixer le livre que lisait Antonio. Il savait ce qu'elle allait lui demander d'avance, mais attendit la question. En effet, elle aurait aimé savoir quel était ce livre que lisait Antonio, si cela ne le dérangeait pas. En posant cette question, elle avait l'air assez stressée et se mordillait la lèvre en même temps que ses doigts s'emêlaient.


Pas de problème. Les Misérables, tu dois en avoir entendu parler, c'est assez connu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/viewtopic.forum?t=8
Yeldéa
Grand Chevalier de Pyrhum
Grand Chevalier de Pyrhum
avatar

Nombre de messages : 406
Âge : 24 ans
Emploi : Étudiante Universitaire
Clan : Pyrhum
Date d'inscription : 23/06/2006

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Une soirée d'été   Dim 25 Juin - 21:13

Le garçon la remercia avant qu'elle ne lui demande Antonio lui sourriait constemment, elle venait de perdre son sourire en entendant le titre du livre. Les Misérables était l'un des livres que sont père gardait dans sa bibliothèque, il lisait constemment ce livre et s'endormait avec. La jeune étudiante eut un pincement au coeur et sa tête lui tourna légèrement. Elle pinça le haut de son nez avec son index et son pouce pour éviter les étourdissements. Cela lui arrivait fréquemment quand ses pouvoirs augmentaient. Elle regarda à nouveau le visage du jeune garçon et reprit son sourire pour éviter de montrer quelques failles que ce soit. La façon dont la demoiselle se comportait pouvait faire croire qu'elle était stressé, mais en réalité elle était mal à l'aise et ne savait plus ou se mettre.

"Oui je connais cette histoire mais je ne l'ai pas lu. Bien je ne vous dérange pas plus je vais vous laisser lire tranquillement. Et encore navré de vous avoir désolé."


Elle voulait partir mais en même temps elle ignorait pourquoi mais ce garçon semblait puissant, pas au niveau musculature mais au niveau psychique, elle sentait en lui une puissance énorme, mais n'osait rien dire. De toute façon si il était puissant il avait du la repéré, du moins c'est ce qu'elle pensait. Elle se sentait encore plus mal à l'aise et elle perdit son sourire totalement. Elle passa ses mains dans son dos et continua dans de les tortiller. Elle baissa les yeux et fixa le sol en parquet du couloir. Les gens dans la salle discutait et rigolait. Mais au bout d'un moment ils cessèrent de rire et fixèrent Antonio et elle. Elle se sentait de moins en moins bien et sa vrai personnalité risquait de prendre le dessus. Elle remis ses bras le long de son corps et serra les poings légèrement tandis que ses sourcils se froncèrent un peu. Elle leur aurait bien crié de retourner à leur discution masi elle ne le pouvait. Ses yeux remontèrent vres le visage d'Antonio, elle refit un maigre sourire génée. Elle cessa de se mordillé la lèvre et son regard changea d'expression, une soupçon de violence s'y infiltra. une lueur qui pouvait faire pensé à quelque chose de salace ou presque, une lueur d'une dangereusité immense. Le feu était associé à l'impulsion et c'était le véritable caractère de l'enfant. mais personne ne l'avais encore croisé vraiment dans son état normal et encore moins énervé. Elle jeta un regard violent aux autres qui les épiaient et ils retournèrent rapidement à leur discussion. Ses yeux reprirent une allure anormale, sans réelle expression et revinrent se poser pour là einième fois sur le visage d'Antonio.

*Bon sang il faudrait que je parte, ma tête commence à tournée, c'est mauvais signe, très très mauvais signe et puis ces idiots qui nous observent, je n'ai fait que renversé son soda c'est pas la mort. Et ce n'est pas non plus quelque occasion que ce soit pour quoi que se soit.*

Elle rajusta les bretelles de son sac sur son épaule, un sac bleu en toile qui contenait des livres de cours, et un gros livre relié qui semblait plutôt vieux, un livre d'incantation ou autre aurait eu la même tête mais ce n'était rien de cela. C'était beaucoup plus terre à terre, car même si Yeldéa n'aimait pas lire les grands auteurs elle aimait lire l'histoire ou les sciences. C'était la rare lecture qu'elle faisait à part les livres de language informatique. Mais personne ne savait ici qu'elle était doué pour le hacking.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/viewtopic.forum?t=18
Antonio
Grand Chevalier d'Ordaphe
Grand Chevalier d'Ordaphe
avatar

Nombre de messages : 671
Âge : 23 ans
Emploi : Etudiant Universitaire / Vendeur chez un disquaire
Clan : Ordaphe
Date d'inscription : 27/05/2006

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Une soirée d'été   Lun 26 Juin - 19:44

La jeune fille avait l'air de plus en plus stressée. Rapidement, elle fit un geste étrange. Elle pinça le haut de son nez avec son pouce et son index. Ce genre de gestes, Antonio en avait vu, mais il ignorait où et à quoi cela servait. Trou de mémoire, probablement...
Elle reprit son sourire tout aussi rapidement qu'elle l'avait quitté. Elle voulait vraiment faire savoir à tous qu'elle était heureuse ? En tout cas, les gens heureux, Antonio aimait ça. C'est avec des gens optimistes que le monde avance !
La jeune femme expliqua qu'elle connaissait l'histoire des
Misérables mais qu'elle n'avait jamais lu le livre et dit qu'elle était désolée de l'avoir dérangé. Antonio lui-même n'était pas sûr de tout lire. Il aimait beaucoup lire tout et rien, des livres très populaires, des livres peu connus. Cela l'amusait de se faire une culture littéraire.


Je suis un passionné de la littérature... Et aussi de l'histoire !

Il sourit de nouveau quand il dit cette phrase. Après quelques secondes de silence et après que la jeune fille eut l'air encore plus stressé que tout à l'heure, les bruits de fond disparurent. Antonio connaissait ce genre de situations, dès que quelqu'un voyait quelque chose, surtout une fille et un garçon discuter ainsi, ils se retournaient, les yeux grands ouverts comme devant une série à l'eau de rose.
Antonio s'appreta à leur dire de vaquer à leurs occupations de nouveau, mais cela se fit tout seul. Ils se retournèrent simplement, reprenant leurs discussions aussi diverses soient-elles. Etrange...


Désolé, ça arrive souvent ici, tu sais. En plus, ils sont mêmes pas discrets.

Puis, le jeune homme se mit à rire.
La jeune femme rajusta les bretelles de son sac. Antonio posa son livre sur un fauteuil.


Si t'as rien à faire, on peut discuter. Je ne veux pas te déranger, si tu as d'autres occupations, dis-le. Au fait, comment tu t'appelles ?

Ce n'est qu'après avoir parlé qu'il se rendit compte qu'elle le vouvoyais et qu'il la tutoyais sans même lui avoir demandé. Ce n'était pas dans ses habitudes, pourtant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/viewtopic.forum?t=8
Yeldéa
Grand Chevalier de Pyrhum
Grand Chevalier de Pyrhum
avatar

Nombre de messages : 406
Âge : 24 ans
Emploi : Étudiante Universitaire
Clan : Pyrhum
Date d'inscription : 23/06/2006

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Une soirée d'été   Lun 26 Juin - 22:40

Le jeune homme dit qu'il était passioné d'histoire, Yeldéa augmenta son sourire en sachant cela, elle n'était donc pas si bizarre d'aimer l'histoire. Elle savait parfaitement l'histoire ancienne en générale, elle était passioné particulièrement pour les mayas, les astèques, les indiens avant la colonisations. Le problème c'est que ces civilisations étaient en faites peu connus car il ne restait que très peu d'indices potables et utilisables. Mais malgré tout les scientifiques arrivaient a trouver des informations parfois importante même si elles semblaient ne faire partit que du détail.

Antonio fit remarquer que les gens qui les observaient n'étaient pas discres mais que c'était une habitude. Elle le savait parfaitement, depuis le temps qu'elle était dans cette université elle savait comment ils réagissaient tous. Comme des gamins, des mouches agluttiner prêtes à raconter n'importe quoi pour se divertir.


"Je sais depuis le temps que je suis ici, je suis au courant mais je ne comprend toujours pas."


Elle avait envie de leur collé son pied dans la tête mais ne faisait rien et restait génée devant Antonio qui lui demandez si ils pouvaient discutés. Elle rougit sans le vouloir et cela se voyait facilement car sa peau était bien pale. Elle fixait les yeux de l'étudiant et sourrit un peu plus. A vrai dire parler ne lui ferait pas de mal peut-être. Elle n'était pas associable et la compagnie d'un passioné d'histoire ne la génait pas mais elle ne voulait pas resté dans le couloir, ele préférais sortir pour prendre l'air et voir le coucher de soleil. Elle ne savait pas quoi dire et restait interdite surtout quand il lui demandait son nom. Un sourire génée appaurut. Ses doigts passèrent dans ses cheveux blancs.

"Hum d'accord mais pas ici, je...préfère être dehors, si cela ne vous gênes pas évidemment."


Puis elle hésita, se mordit la lèvre et tourna la tête sur le coté pour finir par dire un peu timidement son nom.


"Malénio, Yeldéa Malénio. Et vous?"


Elle lui demanda son nom tout en commençant à marcher pour sortir en dehors du couloir et pour se trouver à l'extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/viewtopic.forum?t=18
Antonio
Grand Chevalier d'Ordaphe
Grand Chevalier d'Ordaphe
avatar

Nombre de messages : 671
Âge : 23 ans
Emploi : Etudiant Universitaire / Vendeur chez un disquaire
Clan : Ordaphe
Date d'inscription : 27/05/2006

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Une soirée d'été   Mar 27 Juin - 21:44

La jeune femme affirma qu'elle était là depuis longtemps et qu'elle connaissait les habitudes des étudiants. Ce qui surpris le plus Antonio, c'était qu'elle soit là depuis longtemps. Il était là depuis quatre longues années et n'avait jamais croisé cette jeune femme. Il fallait aussi dire que l'université était tout simplement gigantesque et qu'il croisait parfois même des gens qui étaient là depuis plus longtemps que lui et qu'il n'avait jamais vu.
Cela n'était pas déplaisant de voir de nouvelles têtes tous les ans, mais au fur et à mesure, il était difficile de se souvenir des noms et prénoms de tous. Pourtant, Antonio en mémorisait certains mieux que d'autres. Peut-être à cause de particularités physique diverses ou de façons de penser particulières. Quoi qu'il en soit, Antonio ne s'était jamais vraiment fâché avec quelqu'un. Les gens qu'il n'appréciait que très peu depuis la première rencontre, il préférait les éviter plutôt que de se battre avec eux. Venu du sud, Antonio a, comme beaucoup de gens là-bas, un tempérament assez particulier. Bien qu'il soit, en règle générale quelqu'un d'assez sage, lorsqu'il commencer à s'énerver un peu trop avec quelqu'un, cela dégénérait rapidement.
D'ailleurs, en pensant à son pays d'origine durant ces quelques secondes, Antonio essaya d'imaginer d'où venait la jeune fille qu'il avait en face de lui. Probablement du nord, vu son physique. Ou peut-être qu'elle s'était teint les cheveux. Non, probablement pas.
Un sourire gêné apparut lorsqu'Antonio lui proposa de discuter. Tout en passant sa main dans ses cheveux, Yeldéa accepta, mais en précisant qu'elle préférait être dehors. Cela ne gênait en aucun cas Antonio qui rangea son livre dans son sac qu'il porta, comme à son habitude, sur l'une seul de ses deux épaules : la droite.
Quelque chose le gênait dans la façon de parler de la jeune femme. Enfin, pas dans sa façon de parler, mais dans sa façon de s'adresser à lui.


Si ça ne te gêne pas trop, je préfère qu'on se tutoie. Enfin, c'est toi qui voit, mais bon, cela me fait un peu bizarre de parler à quelqu'un qui est de ma génération en le vouvoyant. Mais à toi de voir, encore une fois.

De nouveau, l'esprit du sud résonnait encore dans sa tête. Chez lui, que ce soit en Italie ou en Espagne, on tutoyait facilement n'importe qui, alors cela ne gênait pas spécialement Antonio...
La jeune fille dit son nom. Antonio sourit un peu plus grand.


Yeldéa, c'est original. Moi, c'est Antonio, Antonio Pedrucci. Enchanté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/viewtopic.forum?t=8
Yeldéa
Grand Chevalier de Pyrhum
Grand Chevalier de Pyrhum
avatar

Nombre de messages : 406
Âge : 24 ans
Emploi : Étudiante Universitaire
Clan : Pyrhum
Date d'inscription : 23/06/2006

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Une soirée d'été   Mar 27 Juin - 22:57

Yeldéa ne connassait pas le visage d'Antonio mais l'université était immense et on découvrait toujours des gens chaque année alors qu'il était dans l'établissement depuis pourtant un moment. C'était à la fois bien et ennuyeux de voir des gens que l'on connaissait mais dont le nom nous échappait. Pour l'étudiante cela ne lui posait pas de problème car elle n'avait pas d'ami, elle avait juste quelques connaissance qu'elle croisait dans les couloirs ety rien de plus. Elle était les trois quart du temps seule, elle mangeait seule, étudiait seule, passait ses récréations seule, dehors le plus possible à réviser ou a dessiner dans un coin. Le garçon lui demanda si il pouvait se tutoyer, ce qu'elle accepta. Le vouvoiement était une habitude qu'elle avait prise pour éviter les problèmes. Mais elle acceptait volontiers tutoyer et acquieca de la tete pour accepter le tutoiement. En entendant son nom elle su tout de suite que ce garçon venait du sud, un italien probablement, avec un nom en "i" cela n'aurait pas été étonnant. Elle ne savait pas si elle avait des origines nordiques, mais à vrai dire c'était possible. Sa vie elle débutait dans la perte de sa mère et l'abandon total de son père. Les années venaient et partaient la vie état ainsi, la vie c'est un agloméra de rencontres, de gens plus ou moins interessants qui vous entourent. Pour Yeldéa sa vie risquait de ne pas être simple, à savoir se battre et à posédé des pouvoirs étranges qu'il ne fallait pas montrer, elle ,e risquait pas de s'ennuyer durant toutes ces années, c'était évident, par ailleurs ce n'était pas dit qu'elle ne mettrait pas fin à sa vie si elle la trouvait inutile. Si Yeldéa commençait à partir sur l'interet de sa vie c'était fichue pour elle car personne ne c'était réellement interéssé à elle. Antonio dit que son prénom était original, c'était sur masi elle ne trouvait pas que cette originalité soit nécessaire car elle était directement remarqué. Avec un pic d'acidité elle répondit en un sourir amer et dit:

"Oui original, comme mes cheveux, le genre de truc à attirer le regard des gens. Ce n'est pas forcement bien."

Yeldéa marcha un peu pour sortir du couloir et se retrouver dehors, un soleil qui se couchait se découpait à l'horizon et des élèves nouveaux qui quittaient leur parents au niveau des grilles donnaient leur derniers adieu. Certains pleuraient, d'autre se sentait libérés. Chacun sa réaction, mais Yeldéa eu un léger pincement au coeur en voyant ces parents et leurs enfants. Mais pour chasser ses pensées elle continua de parler.

"Qu'elle type de civilisations vous euhh... te plaise dans l'histoire. pardon il faut que je m'habitue."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/viewtopic.forum?t=18
Antonio
Grand Chevalier d'Ordaphe
Grand Chevalier d'Ordaphe
avatar

Nombre de messages : 671
Âge : 23 ans
Emploi : Etudiant Universitaire / Vendeur chez un disquaire
Clan : Ordaphe
Date d'inscription : 27/05/2006

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Une soirée d'été   Jeu 29 Juin - 13:03

Lorsqu'Antonio appuya la particularité du prénom de Yeldéa, elle ne le prit pas forcemment très bien. Elle trouvait que cette originalité, tout comme celle de son physique, plus précisement de ses cheveux, n'était pas forcemment une bonne chose ou un point fort. Cela ne faisait qu'attirer le regard des gens vers elle, ce qu'elle n'appréciait visiblement pas. Antonio aussi détestait ça, c'est d'ailleurs pour ça qu'il ne se laissait jamais faire. Que tout le monde le regarde ainsi, comme une bête de foire ou le cobaye d'une expérience ratée exposée dans un magazine à grand tirage dit "choquant" (ai-je besoin de présicer qu'il sort un jeudi sur deux?^^), non, ce n'était pas vraiment son truc.

Mh...Désolé. Moi non plus, j'aime pas spécialement que tout les regards soient posés sur moi, mais que veux-tu ? Notre société est faîte ainsi et qui peut dire qu'il n'a jamais regardé quelqu'un de cette manière ?

Antonio n'était pas adepte de ce genre de regard, mais il arrivait parfois qu'il soit ébahit devant certaines personnes et leur comportement ou leur tenue. Enfin, les personnes qu'il fixait ainsi étaient extravagantes juste pour qu'on les regarde, alors il n'y avait aucune raison de leur donner ce qu'elles voulaient.
Yeldéa s'avança pour sortir du couloir et elle était suivie de très prêt par Antonio. Ils se retrouvèrent dehors, au coucher du soleil. Les derniers parents qui raccompagnaient leurs enfants étaient ici, c'était probablement le dernier jour des inscriptions et puis s'ils voulaient une chambre, il était temps de venir la prendre.
Antonio était venu ici avec ses deux parents qui, malgré leur divorce, décidèrent quand même de le raccompagner à deux car ils voulaient tous les deux lui dire au revoir. De toute façon, ces dernières années, ils étaient plutôt en bon terme, ce qui n'était que du positif pour Antonio. Yeldéa fixa les séparations en avançant, tout comme Antonio, mais elle reprit rapidement la parole. Elle lui demanda le genre de civilisations auxquelles s'interessait Antonio. Leur passion pour l'histoire était commune.


En réalité, je ne m'interesse pas vraiment aux civilisations antiques ou préchrétiennes, non. Je suis un passionné de la préhistoire et des créatures disparues, mais ce que je préfère lire, ce sont des textes sur la période 1900-1950 avec les deux guerres, la reconstruction de l'Europe et tout ce qui s'en suit. Mais malgré ça, je m'interesse à tous les morceaux de l'histoire, y comprit l'Antiquité et j'aime beaucoup certaines civilisations qu'on étudie pas spécialement en cours, comme les mayas par exemple. Mais je ne suit pas spécialement calé sur le sujet.

Il accompagna cette dernière phrase d'un petit sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/viewtopic.forum?t=8
Yeldéa
Grand Chevalier de Pyrhum
Grand Chevalier de Pyrhum
avatar

Nombre de messages : 406
Âge : 24 ans
Emploi : Étudiante Universitaire
Clan : Pyrhum
Date d'inscription : 23/06/2006

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Une soirée d'été   Jeu 29 Juin - 13:24

Antonio ne semblait pas si étonné que cela de la fassons dont Yeldéa avait réagit sur ses cheveux et son nom. Les regards des autres n'étaient pas forcement dur a supporté, masi c'était la façon dont ils pensaient qui faisait ragé l'étudiante et si elle pouvait elle les aurait electrocuté sur place. Mais aprés tout c'était comme le disait Antonio la "société" qui voulait cela. Ces gens étaient des idiots ni plus ni moins et aprés tout ils étaient presque innocents, puisqu'ils suivaient le troupeau général alors que certains ce méttaient en marge comme Yeldéa. Elle n'avait pas une vie commune, elle était toujours ou presque seule, elle faisait semblant d'être heureuse pour qu'on ne s'occupe pas d'elle. Bref dans tous les cas ele n'avait pas une vie "normale" même si la normalité n'existe pas vraimet puisque cela dépend du point de vue où l'ont se place, des paramètres pris en compte et d'un tas de variable différente. Le sujet dériva sur l'histoire, Anotnio aimait l'époque des dinausores et celle des guerres mondiales, périodes plutot sanglante et ennuyante pour Yeldéa qui aprés les années 1400 n'aimait plus trop l'histoire car elle s'axaient sur des guerres où trop d'innocent avaient pérris, des batailles inutiles qui avaient pour but de satisfaire l'orgueil de quelques royautés. Non elle détestait ces périodes, elle préférait ce qu'elle aimait appelé l'ancienne vie, la vie simple, en rapport avec la nature où les considérations étaient différentes et où le sgens ne se prenaient pas la tête parce que l'un d'entre eux avaient marché sur le spaltes bandes du grand prêtre. Bien sûr c'était également des période ou parfois il y avait de l'esclavage et autre, ce qui n'était pas une gloire en soi mais on ne pouvait modifier l'histoire.

"Les mayas et les astèques, les indiens, les japponnais, les celtes.. ils y en a tant que j'aime dans ces périodes anciennes, au delà du 15ème siècle l'histoire devient trop "stupide dirons-nous, ce ne sont que geurres et conflits pour des térritoires ou encore des religions. je ne dis pas que le sjaponnais par exemple étaient des saints masi ils ne se prenait pas autant la tête."


Yeldéa fixa de nouveau ses parents qui partaient et les enfants qui essayait de se consoler. Qu'elle aurait aimé voir son père l'accompagner, même si il faisait la tête, elle aurait aimé le voir encore vivre longtemps plutôt que de sombre dans l'alcool et la mélancolie qui avait permis à la faucheuse de venir le chercher, aissant sa fille seule. Mais de toute manière il la dtestait et même si il vivait encore elle aurait la même vie ou presque. Elle soupira et quitta définitivement le regard de cette scène pou regarder le sol, un peu triste, mais pas trop, il ne valait mieux pas que cela se voit.


"V..Tu es là depuis longtemps?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/viewtopic.forum?t=18
Antonio
Grand Chevalier d'Ordaphe
Grand Chevalier d'Ordaphe
avatar

Nombre de messages : 671
Âge : 23 ans
Emploi : Etudiant Universitaire / Vendeur chez un disquaire
Clan : Ordaphe
Date d'inscription : 27/05/2006

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Une soirée d'été   Ven 30 Juin - 1:30

Antonio sourit. Il était vrai que la fin du moyen âge, la renaissance et l'époque contemporaine étaient des périodes particulièrement sanglantes où la plupart des guerres n'avaient pas de raisons valables, car l'envie d'être maître du monde n'était pas du tout une raison valable. Napoléon ou Hitler, deux assoifés de pouvoir et de territoire qui ont tous les deux périts, l'un comme un "homme", l'autre lâchement, n'assumant plus ses actes décida de s'ôter la vie plutôt que de se laisser avoir. Enfin, Antonio trouvait cela lâche, mais d'autres auraient fait la même chose, juste pour que leurs ennemis n'aient pas l'occasion de les tuer de leurs propres mains... Ou de leurs propres armes plutôt, car le progrès ne s'arrête pas et ce n'est pas toujours une bonne chose. Plus la technologie avance, plus le monde s'ouvre, ce qui peut paraître une bonne chose, plus il se divise. Enfin...

Oui, ce que tu dis n'est pas faux du tout. L'époque contemporaine est beaucoup plus horrible que celle du passé, mais chacun ses gouts. Tu sais, il y a peu de temps que je m'interesse à ces deux périodes précises de l'histoire, peut-être que ce n'est que passager. Mais ce n'est pas le sujet du tout. Tout cela pour dire que tu as probablement raison, je pense aussi que plus on avance, plus on recule si tu me comprends...

Le jeune homme esquissa un sourire, pas forcement vrai, mais avec une touche de tristesse, de mélancolie. Après tout, tous ces morts inutiles ne l'avaient pas mérités, ils méritaient donc que l'on leur adresse une petite pensée.
Puis, avec un grand silence, les deux jeunes étudiants regardaient fixement les parents quitter leurs enfants, plus ou moins tristement, il s'en allaient chacun de leur côté, mais il restaient liés, peut-être étroitement, peut-être pas. Antonio, lui, appréciait ses deux parents autant, qu'ils soient séparés ou non ne changeait rien pour lui, ils étaient en bons termes et ils étaient tous les deux là pour lui. C'est tout ce qu'il fallait pour son bonheur. Le jeune homme hésita d'ailleurs à demander à Yeldéa si elle était proche de ses parents. La question lui trottait dans la tête depuis leur arrivée, mais elle était peut-être trop indiscrète. Il était assez hésitant et fut sauvé par Yeldéa elle-même qui posa une question, ce qui lui évita de continuer à réfléchir à la sienne. Elle lui demanda depuis combien de temps il était là. Il sourit, cette fois beaucoup plus sincèrement.


Quatre ans, quatre longues années qui sont passées si vite. On n's'ennuie pas ici, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/viewtopic.forum?t=8
Yeldéa
Grand Chevalier de Pyrhum
Grand Chevalier de Pyrhum
avatar

Nombre de messages : 406
Âge : 24 ans
Emploi : Étudiante Universitaire
Clan : Pyrhum
Date d'inscription : 23/06/2006

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Une soirée d'été   Ven 30 Juin - 21:54

Oui Yeldéa comprenait le "plus on avance plus on recule". Oh que oui elle le comprenait et le vivait tous les jours, tous les jours un peu plus les humaisn devenaient de plus ne plus stupides, se convoitaient tout et n'importe quoi. La vie avait prit des tournants de plus en plus étrange et plus on allait plus on marchait sur la tête. Faire des lois pour qu'elles ne soient pas respectées, faire sortir des criminels à cause de leur âge alors qu'il avaient tués des gens, virer les gens dés qu'ils avaient un certain age ou encore d'autre chose comme cela qui paraissait totalement anormales à notre époque et qui pourtant étaient bien vrai et existaient, se reproduisaient chaque jour. Yeldéa détestait cette vie mais elle ne voualit pas non plus baisser les bras parce que ce monde était pourrie. Certaines personnes méritaient d'être connues, d'autres pas. IL fallait garder les bons moments et oublier les mauvais masi parfois il était dur d'oublier ces idioties. Yeldéa soupira légèrement et revint à la réalité et à la discussion. Antonio avait un ans de moins qu'elle, et étudiait ici depuis quatres ans, quatres qu'i trouvaient longs mais rapides dans le sens qu'ici on ne voyait pas passer les années, surtout quand on était interessé par les cours que l'on suivait. Yeldéa s'ennuyait parfois encore mais c'était vraiment rare, très rare, non, très très rare. Elle sourit pour éviter de montrer la tristesse qui remontait en elle.

"Cela fait cinq ans pour moi. J'imagine que vos parents sont fier d'avoir un fils comme vous. Ils vous ont surement emmener à cette même grille que les parents des nouveaus étudiants quittent."


Cela lui faisait mal de parler de parents mais en même temps elle se disait que ce n'était pas si grave ce qui lui était arrivé. Son père et sa mère c'étaient rejoints et ils devaient être heureux si il existait un au-delà. Elle se disait que ce n'était pas la peine de s'appesantir sur la mort de ses parents, elle avait connu son père tout de même douze années. Même si le mot connu n'était pas vraiment utilisable elle l'avait tout de même aimé jusquau bout et aimaient ses parents encore et toujours. Elle était la seule responsable de sa situation car si elle n'était pas née ses parents auraient vécu encore. Tout était de sa faute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/viewtopic.forum?t=18
Antonio
Grand Chevalier d'Ordaphe
Grand Chevalier d'Ordaphe
avatar

Nombre de messages : 671
Âge : 23 ans
Emploi : Etudiant Universitaire / Vendeur chez un disquaire
Clan : Ordaphe
Date d'inscription : 27/05/2006

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Une soirée d'été   Dim 2 Juil - 18:11

Non, on ne s'ennuyait jamais dans cette Université ou complètement dans cette ville. Entre cours, boulot, devoirs, sorties entre amis, choses qui se fesaient rarement, et autres petites choses à faire, on n'avait pas du tout le temps de s'ennuyer, même pas pendant le week-end. En réalité, les vacances étaient les seuls moments où il était possible de s'ennuyer, sauf si on s'en allait d'ici. Antonio aurait bien aimé partir plus tôt, mais il ne s'en irai que pour un petit mois, deux semaines chez sa mère, deux semaines chez son père. Il irait probablement aussi rendre visite à ses frères dans leurs maisons respectives. Quand à sa soeur, elle lui manquait énormément.
Les vacances de l'étudiant n'étaient pas du tout programmées, comme d'habitude, il s'y prenait une semaine à l'avance pour prévenir sa famille et payait les billets à des prix exorbitants, vu qu'il ne les prennait que quelques jours avant ses départs. Mais finalement, ce n'était pas si mal. En tout cas, cette année, il ne toucherai pas à sa bourse, son père comptait lui-même venir le chercher. L'Italie n'était pas si loin de toute façon et puis il prendrait probablement l'avion pour rejoindre sa mère...
La jeune fille sourit rapidement à Antonio. Ce sourire cachait quelque chose, aussi vrai soit-il, il avait l'air un peu triste. Enfin, c'était plutôt les yeux marrons profonds de la jeune fille qui donnaient cette légère touche de tristesse à son expression. Par contre, et cela Antonio le remarqua quand elle posa sa question, sa voix était complètement normale. Il n'y avait aucun ton plus ou moins évocateur de la tristesse dont Antonio se doutait. La jeune fille dit que les parents d'Antonio devaientt être aussi heureux il y a quatre ans que ceux qui déposaient leurs enfants aujourd'hui. Antonio sourit. Il hésita à lui parler de la situation, mais finalement, il n'y avait aucune honte à cela.


Mais parents avaient divorcé quelques années avant que j'arrive ici. Ils sont en bon terme depuis que je suis inscrit dans cette université, ou quelques mois avant. En tout cas, j'espère qu'ils sont fiers de moi, je ne pense pas... Je ne pense pas pouvoir leur rendre aussi bien tout ce qu'il m'ont donné. Ce sont des parents exemplaires.

Cette dernière phrase fit repenser encore plus fortement Antonio à ses parents ils lui manquaient vraiment beaucoup et cela le rendait un peu mélancolique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/viewtopic.forum?t=8
Yeldéa
Grand Chevalier de Pyrhum
Grand Chevalier de Pyrhum
avatar

Nombre de messages : 406
Âge : 24 ans
Emploi : Étudiante Universitaire
Clan : Pyrhum
Date d'inscription : 23/06/2006

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Une soirée d'été   Mar 4 Juil - 21:36

Antonio iniqua que ces parents étaient divorcés masi en bon terme depuis son entrée en ces lieux. Yeldéa s'excusa d'avoir posé une question aussi indiscrète et de remué le couteau dans la plaie. Masi la seconde partie des paroles d'Antonio la génèrent légèrement. Il se disait incapable de rendre à ses parents tous les soins qu'ils lui avaient donné. une touche de mélancolie s'ajouta au visage de l'étudiant. Yeldéa s'excusa à nouveau, il devait certainement étretriste de ne pas les voir et pour lui les vacances étaient l'occasion révées pour se ressourcer auprés d'eux. Une sentiment d'envie envahit la jeune femme un court instant, elle l'enviait, elle n'avait pas connu les joie familiale aprés tout, même pas celle de voir les autres parents car elle n'aimait pas ce méler trop aux autres, cela ammenait trop souvent à des questions génantes qu'elle n'aimait pas entendre dans le genre "Et vos parents ils font quoi?", la réponse était souvent un long silence, car Yeldéa n'osait pas mentir sur cela, elle préferait ne rien dire du tout. Ce silence ne plaisait pas en général et là on vous assomait d'autres questions et d'autres sotises dans le genre "Ce doit être des gens bien, il vous ont bien éduquer". Non franchement Yeldéa détestait ses phrases, elles la mettaient mal a l'aise. Elle aussi avait se brin de mélancolie qui flottait dans son aura et dans ses yeux marrons. POurtant sa voix ne la trahissait pas et semblait normale, Antonio semblait remarqué certain détail, come si il sentait que Yeldéa n'était pas si heureuse que cela. Les paroles d'Antonio ne demandait pas une suite sur les parents de Yeldéa, elle même s'y attendait pourtant mais rien. Seulement elle ne put s'empecher de voir qu'Antonio se demandait qui elle était.

"Je vois, mais vos parents sont surement fier de vous, quoi que vous fassiez il le seront surement. J'imagine qu'ils vous .....te manquent beaucoup. Pardon j'ai vraiment du mal de tutoyer, je n'ai pas l'habitude."

Elle s'excusait encore et toujours, elle s'excusait parfois d'exister et d'être présenten en ces lieux. Yeldéa se détestait car elle se savait la cause de la mort de sa mère et de l'état de son père, et donc de sa mort. Elle ressera son étreinte sur la le bas de son sac de tissu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/viewtopic.forum?t=18
Antonio
Grand Chevalier d'Ordaphe
Grand Chevalier d'Ordaphe
avatar

Nombre de messages : 671
Âge : 23 ans
Emploi : Etudiant Universitaire / Vendeur chez un disquaire
Clan : Ordaphe
Date d'inscription : 27/05/2006

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Une soirée d'été   Mer 5 Juil - 1:48

Antonio sourit lorsqu'elle s'excusa. Lui-même, plus jeune, vouvoyait tout le monde, même des gens à peine plus vieux que lui, il vouvoyait tout le monde par pure politesse et respect. D'ailleurs, lorsque les enfants de sa classe, et ce de la maternelle à la fin du primaire, tutoyaient leur professeur, Antonio, lui, les vouvoyait, car il avait été éduqué ainsi. Au fil du temps, il se construit un caractère, pas vraiment très difficile, mais un caractère du sud qui lui permettait au passage de tutoyer la plupart des jeunes de son âge. En réalité, seulement ses camarades. Il gardait ce respect, qui existait toujours en lui, pour ceux qu'il ne connaissait pas, parfois même pour des gens plus jeunes que lui. Bien évidemment, il ne vouvoyait pas des enfants de huit ans.

Pas de problème, moi, ce vouvoiement entre camarades me gêne un peu car j'ai l'impression qu'une barrière se dresse entre nous. Je comprends ça, moi aussi, avant, il m'était difficile de tutoyer facilement qui que ce soit.

Puis, il se retourna vers l'horizon et continua.

Quand à mes parents, je fais tout pour les rendre heureux et qu'ils soient fiers de moi. Nous sommes une assez grande famille. J'ai deux frères et une soeur, donc en tout, nous sommes six parents inclus. Je trouve que mes deux frères aînés ont particulièrement bien réussi et je vois la fierté de mes parents à leur égard. Je veux en faire autant, mais sur ma voie à moi.

Une question se posait à Antonio. Il se demandait étrangement pourquoi la jeune Yeldéa ne parlait pas de sa famille. En général, lorsque des gens discutaient de leur famille pour la première fois, ils décrivaient chacune la leur... Mais en réalité, certaines personnes avaient des familles différentes dont ils avaient parfois très honte. Avoir un seul parent, l'autre mort ou parti, vivre avec des parents adoptifs homosexuels, être orphelin. C'étaient des sujets plus ou moins durs à aborder selon le caractère de chacun. Parfois, certains ne gardaient cela que pour eux, mais Antonio ne perdait rien à poser la question. Il décida alors de se lancer.

Tu...

Puis finalement...

Tu pars en vacances cet été ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/viewtopic.forum?t=8
Yeldéa
Grand Chevalier de Pyrhum
Grand Chevalier de Pyrhum
avatar

Nombre de messages : 406
Âge : 24 ans
Emploi : Étudiante Universitaire
Clan : Pyrhum
Date d'inscription : 23/06/2006

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Une soirée d'été   Mer 5 Juil - 22:40

La discussion contina gentiment son train train. Antonio ne semblait pas avoir remarqué le fait que Yeldéa ne parlait pas de sa famille, où peut-être avait il saisit que c'était trop douleureux pour elle. Non il n'avait rien vu, c'était mieux pour lui et pour elle surtout, elle reporta son attention sur la conversation plutot que de cherché a savoir si oui ou non il avait compris quelques chose. La discussion glissa sur la famille nombreuse d'Antonio et aussi sur le vouvoiemment. Yeldéa tiqua sur le fait qu'il parlait d'une barrière quand on était entre gens de même rapport d'age. Peut-être n'arrivait elle pas a tutoyer parce qu'inconsciemment elle ne voualit pas que l'on sache qui elle était et elle mettait une barrière. Etrange, mais plus que possible. Elle se détacha de la conversation u npeu en y repensant masi revint rapidement pour ne pas perdre uen miette. Et là: YATAHH!!! Erreur fatale, la question qui tue!! Partait elle en vacances, la réponse était non, bien évidemment que non. Evident si on savait comment elle vivait masi sinon ce n'était pas vraiment compréhensible. Son travail qui ne lui laissait que 2 semaine de répis, les études, ses pouvoirs et les entrainements qui allaient avec, bref une vie remplie. Elle ne se reposait pas beaucoup et ne se rendait même pas compte qu'a ce rythme elle se boussillerait la santé. Elle ne prétait guère attention à elle.

"Non, je......"

Elle soupira, son sourir disparut définitivement de son visage, elle ignorait ce que vacances signifiait, ele n'avait jamais bougé de cette ville, non pas par manque d'envie masi par manque de moyens.

"Je n'ai jamais été en vacances."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/viewtopic.forum?t=18
Antonio
Grand Chevalier d'Ordaphe
Grand Chevalier d'Ordaphe
avatar

Nombre de messages : 671
Âge : 23 ans
Emploi : Etudiant Universitaire / Vendeur chez un disquaire
Clan : Ordaphe
Date d'inscription : 27/05/2006

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Une soirée d'été   Mer 5 Juil - 22:53

La jeune fille fut assez surprise de la question d'Antonio, cela se voyait dans son regard, mais surtout dans son hésitation avant d'expliquer qu'elle n'allait jamais en vacances. Antonio fut désolé de toucher ce sujet visiblement pas très gai, même pas du tout gai, aux yeux de Yeldéa.
Antonio la fixa.


Ah. Tu dois avoir un travail qui te prends beaucoup de temps. Enfin...Euh, moi je travaille depuis octobre dernier chez un disquaire au centre commercial. À la base, je m'occupais de la vente et de la location à la caisse et ce du lundi au vendredi, puis finalement, j'ai été passé au week end parce que maintenant la semaine je m'occupe des affiches publicitaires et de la commande des dernières sorties au rayon CD/DVD. C'est plus de mon domaine par rapport à mes études.

Antonio se rendit compte qu'il venait pratiquement d'expliquer tout son emploi du temps, ce qu'il faisait de ses journées...
Il sourit.


Désolé...Je parle beaucoup.

Il sourit. Il s'attendait à ce que Yeldéa explique se qu'elle faisait dans la vie, comment elle occuppait ses journées, peut-être qu'elle travaillait aussi. Ou peut-être qu'elle avait un autre passe-temps, une autre passion à laquelle elle s'adonnait dès qu'elle avait du temps libre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/viewtopic.forum?t=8
Yeldéa
Grand Chevalier de Pyrhum
Grand Chevalier de Pyrhum
avatar

Nombre de messages : 406
Âge : 24 ans
Emploi : Étudiante Universitaire
Clan : Pyrhum
Date d'inscription : 23/06/2006

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Une soirée d'été   Mer 5 Juil - 23:12

Yeldéa fut surprise de découvrir qu'Antonio travail au disquaire du centre commercial. Il travaillait au même en droit, hallucinant qu'elle ne l'ai pas vu, il devait prendre la relève quand elle quittait les lieux. Antoni expliqua quasiment tout son emploi du temps. Il devait attendre qu'elle fasse de même ce qu'elle fit san starder pour éviter délever trop les soupçons.

"Je travaille au même endroit tout les jours pour payer ma chambre et l'université, et la nourriture et tout le reste quoi. Sinon j'étudie et je me consacre à certains sports."


Elle n'osa dire quels sports elle pratiquait car rares étaient les femmes qui pratiquaient un art martial, mais quand vous en connaissez plusieurs et qu'en plus vous avez des pouvoirs inimaginables. Antonio s'excusa de beaucoup parler.


"Il ne faut pas vous excusez, vous vivez et vous faites vivre le sautre en parlant, vous les obligez à régir et..pardon je ne cesse de te vouvoyer. Je dois avoir un problème technique."

Elle finit avec un petit sourire et se décontracta légèrement, elle commençait à peine a se sentir à l'aise avec ce garçon et pour on ne sait qu'elle raison elle dit pour la première fois quelque chose qu'elle ne disait jamais.

"En réalité je suis....orpheline. Mes parents son morts. Ma mère par ma naissance et mon père par la mort de ma mère. C'est pourquoi je n'ai jamais sortit mon nez de cette ville. Ne soyez pas mal à l'aise devant cette nouvelle, je...je n'aime pas trop le dire masi bon c'est inutile de mentir."


Soudain elle se rendit compte de se sparoles et se serait fracasser le crane contre le sol. masi elle était timbré ou quoi, dire ca comme "bonjour", complétement allumée la nana, incompréhensible, surtout que c'était la premièr efois qu'elle osait le dire à quelqu'un d'inconnu ou presque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/viewtopic.forum?t=18
Antonio
Grand Chevalier d'Ordaphe
Grand Chevalier d'Ordaphe
avatar

Nombre de messages : 671
Âge : 23 ans
Emploi : Etudiant Universitaire / Vendeur chez un disquaire
Clan : Ordaphe
Date d'inscription : 27/05/2006

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Une soirée d'été   Ven 7 Juil - 15:47

Ah bon ?

Antonio fut très surpris d'entendre que Yeldéa travaillait au même endroit que lui. Il se répéta d'abord la phrase pour vérifier qu'il ne s'était pas trompé, mais non. C'était assez étonnant qu'ils ne se soient jamais vus étant donné qu'ils travaillaient au même endroit. Peut-être que, contrairement à Antonio, Yeldéa ne travaillait que la semaine et seulement en tant que vendeuse.
La jeune fille continua en expliquant que c'était ce qui lui permettait de payer sa chambre, ses études et tout ce dont elle avait besoin. Antonio sourit.


Ah, ben comme moi... Au début, mes parents s'occupaient de tout, mais ensuite j'avais un peu besoin de me sentir plus libre, de me responsabiliser alors voilà comment j'ai atterit là-bas. C'est assez étrange qu'on ne se soit jamais croisé, ni là-bas, ni même ici à l'université...

La jeune fille avait aussi ajoutait qu'elle faisait du sport. Si elle l'appuyait, c'est qu'elle était vraiment fière de faire cinq minutes de vélo d'appartement par semaine ou bien qu'elle en faisait vraiment beaucoup et avec passion. Antonio optait plutôt sur cette deuxième solution, de ce qu'il savait de Yeldéa depuis quelques minutes, elle n'était pas du genre à se vanter de quoi que ce soit. Le jeune garçon hocha la tête. Lui aimait bien le sport, mais il n'en faisait pas vraiment régulièrement, il n'était inscrit dans aucun club. Il ne pratiquait pas de sport particulier, bref, ce n'était pas une passion pour lui mais plutôt une manière de se détendre, de s'amuser, de se retrouver entre amis.
Antonio n'avait pas besoin de s'excuser d'après Yeldéa, il était mieux qu'il parle beaucoup pour ne rien dire plutôt que de ne rien dire franchement. Antonio ne remarquait plus qu'elle le vouvoyait, elle jonglait un peu entre ce vouvoiement et ce tutoiement, hésitante ou ne se contrôlant pas vraiment. Elle s'excusa de nouveau et dit qu'elle devait avoir un problème technique. Antonio sourit en même temps qu'elle.


Pas besoin d'excuses, c'est rien...

Puis tout à coup, le sourire d'Antonio disparut. Il aurait imaginé que la jeune fille puisse tout lui dire sauf quelque chose de ce genre. Yeldéa lui expliqua qu'elle était orpheline, que ses deux parents étaient morts l'un après l'autre. Il comprenait maintenant mieux se silence, mais était toujours surpris, très étonné d'entendre ces dires sortir de la bouche d'une jeune fille, plutôt timide apparement, à quelqu'un qu'elle connaissait à peine. Elle ajouta qu'elle ne le disait que rarement et qu'il ne fallait pas être mal à l'aise. C'est pas maintenant qu'il fallait dire ça ! Antonio ne savait pas quoi ajouter. Il n'osait plus vraiment regarder Yeldéa. Il prit une bonne respiration, ce qui valut quelques longues secondes se silence à cette conversation, puis dit :

Je suis vraiment désolé. Je ne pensais pas...Désolé et tu sais, tu as le droit d'en parler et je suis même heureux de voir que tu me fais un minimum confiance pour me dire ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/viewtopic.forum?t=8
Yeldéa
Grand Chevalier de Pyrhum
Grand Chevalier de Pyrhum
avatar

Nombre de messages : 406
Âge : 24 ans
Emploi : Étudiante Universitaire
Clan : Pyrhum
Date d'inscription : 23/06/2006

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Une soirée d'été   Mar 11 Juil - 19:37

Yeldéa ne se comprenait pas, comment avait elle pu dire une chose pareille si facilement à ce garçon qu'elle ne connaissait même pas, qu'elle croisait pour la première fois alors qu'elle travaillait dans la même boutique et qu'elle était dans la même université. Etait-ce cette aura qui lui permettait de se dire inconsciemment qu'il était une personne de confiance? ou tout simlplement ce visage franc? Elle ne savait pas, à vrai dire et elle ne savait pas si elle le saurait un jour. De plus elle ne comprenait pas pourquoi elle ne l'avait jamais vu ni à l'université, ni chez le disquaire. C'était pour le moins étrange mais encore expliquable pour ce qui était de l'université, car sa grandeur était tel qu'il était dur de connaitre tout le monde, ne serait-ce que de visage. Mais peu importe, elle ne comprenait toujours pas son attitude, ele avait su garder ce secret jusque là masi là elle foutait tout en l'air en le disant à n'importe qui. Ca donne des envies de se suicider tout de même, enfin bref, elle l'avait dit c'était trop tard et voila que le garçon se confondait en excuses. C'est ce qu'elle détestait le plus, ils s'excusaient tous en apprenant ça. C'était une réaction normale mais Yeldéa n'aimait que l'on s'appitoie sur son sort. Non en fait elle n'aimait pas que l'on s'occupe d'elle tout court. Elle se détestait, que pouvait elle y faire. Aprés tout c'était elle qui avait conduit sa mère sur le chemin de la mort. Antonio semblait géner d'apprendre cette nouvelle, il ne la regardait plus ce qui augmentait la gêne de Yeldéa.

"Confiance hum....Ne soit pas désolé cela ne changera rien, et puis c'est de ma faute, je.. je n'aurais pas du le dire. Je ne voulais pas vous mettre mal à l'aise."

Puis machinalement Yeldéa regarda sa montre, elle passa une main dans ses cheveux blancs et s'exclama.

"Oh il est déjà cette heure là, bon je suis navrée mais il faut que j'y aille sinon le patron ne sera pas content. On remet notre discussion à plus tard. Okay??"


Puis sans attendre de réponse elle reprit son sourire et tourna les talons. Elle fit un dernier sourire à Antonio et se dirigea vers la grille de l'université pour filer à son travail, avant d'être en retard. L'heure lui permettait de se sauver et se soustraire à la gêne mutuelle entretenue entre les deux étudiants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/viewtopic.forum?t=18
Antonio
Grand Chevalier d'Ordaphe
Grand Chevalier d'Ordaphe
avatar

Nombre de messages : 671
Âge : 23 ans
Emploi : Etudiant Universitaire / Vendeur chez un disquaire
Clan : Ordaphe
Date d'inscription : 27/05/2006

Niveau et Capacités
Niveau Niveau:
1/100  (1/100)
MessageSujet: Re: Une soirée d'été   Mar 11 Juil - 20:45

Yeldéa venait de révéler un lourd secret à Antonio, du moins, il le prenit comme un secret vu qu'elle précisa qu'elle n'avait l'habitude de le dire à personne. Alors pourquoi à lui ? Et pourquoi lors de cette première recontre. Antonio ressentait petit à petit après cette réponse une sorte d'aura. Il tourna de l'oeil discrètement. Des dizaines de personnes étaient ici, des dizaines de groupes se trouvaient allongés dans l'herbe ou addossés dans un mur. Lequel libérait cette énérgie ? Jamais Antonio n'avait eu ce sentiment, sauf lorsqu'il découvrit ses propres pouvoirs.
Il fixa de nouveau l'horizon, ce n'était pas le problème du moment. Comment continuer une conversation normale après que l'un des deux locuteurs ait expliqué que ses parents étaient décédés, sa mère à sa naissance et son père plusieurs années après. Antonio ne savait plus quoi dire, ajouter des excuses de servirait qu'à raviver le silence dix fois plus le silence de cette conversation. Il n'avait jamais été, d'après ses souvenirs, dans une telle situation face à une nouvelle rencontre. Yeldéa ajouta qu'elle ne voulait pas mettre Antonio mal à l'aise et que tout était de sa faute.


Non, pas du tout...

Qu'ajouter après cela ? Rien, car Yeldéa fut surprise de voir l'heure qu'il était. Elle était en retard au travail. Antonio fut à moitié soulagé et à moitié gêné de ne rien avoir pu ajouter. Elle s'en alla rapidement après lui avoir dit que cette conversation n'étaient pas terminée. Oh, Antonio espérait ne plus avoir à parler de ce sujet avant de connaître mieux Yeldéa. Il secoua sa tête , se redressa et rendit son sourire à la jeune fille avant qu'elle ne s'en aille vers l'extérieur de l'établissement.

À bientôt j'espère.

Au fur et à mesure que Yeldéa s'éloignait, l'énergie que le jeune homme ressentait baissait d'intensité jusqu'à disparaître. Alors c'était elle ? Il se questionna quelque secondes, mais était tellement fatigué qu'il ne voulait pas réfléchir à cela maintenant. Il était environ 21 heures et il n'aimait pas se coucher trop tard trop souvent. Cela décalait son horloge biologique. Antonio, à son tour, s'en alla avec son livre en direction de sa chambre.

Arrow Chambres - Chambre d'Antonio
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leselus.actifforum.com/viewtopic.forum?t=8
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une soirée d'été   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une soirée d'été
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Images pêle-mêle de la soirée Intel / Adhésia - Geek's So In #2
» Formation Professionnelle en cours du soir
» 1ère Grande Soirée Exceptionnelle à LIBOURNE-33
» [Jeu] Devine qui vient dîner ce soir!
» Soirée : création de vos cartes de voeux - modele en bas de la page 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Élus :: L' [U]niversité :: Campus :: Grande Salle-
Sauter vers: